Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Une journée militante bien remplie.

11 Septembre 2015, 08:22am

Publié par Bernardoc

Ce jeudi a commencé à 10h30 devant la CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé Au Travail) Aquitaine, où les salariés sont en lutte depuis plusieurs mois pour protester contre les suppressions massives de postes, ce qui entraîne des fermetures d’agences et de points d’accueil et l’allongement des délais dans le traitement des dossiers, pour des prestations toujours en baisse. Pas mal de retraités étaient venus soutenir le personnel avant qu’une délégation soit reçue par la direction.

L’après-midi, c’était la rentrée décentralisée de l’UD à l’Union Locale de Mérignac pour cette dernière et St Médard. Après le rapport introductif, un riche débat, sans langue de bois, s’en est suivi. La difficulté de mobiliser les salariés est un problème dans beaucoup d’endroits, et la pénétration des idées d’extrême droite dans les boîtes n’est plus un fantasme mais bien la triste réalité. Les journées d’action sans lendemain sont de plus en plus boudées par les travailleurs. Mais la plupart des présents se demandaient combien de temps encore avant l’explosion sociale, le jour où les attaques seront devenues complètement insupportables.

Le soir, réunion des Amis du Front de Gauche du Haillan, très heureux de se retrouver après la période d’été. Un large tour d’horizon sur les évènements de l’été, depuis le référendum en Grèce et ce qui s’en est suivi, jusqu’au problème des réfugiés de guerre, sans oublier l’appel de Jean-Luc MELENCHON pour que, conformément à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, tout le monde paie sa part d’impôt sur le revenu. Les transports et le logement furent également débattus et un appel à contributions pour notre prochain bulletin a été lancé. Après avoir évoqué notre site à venir, nous avons abordé les élections régionales, pour lesquelles de gros progrès devront être faits si l’on veut éviter trois listes de gauche (celle dont nous réclamons) au premier tour ; mais l’heure était tardive et certains avaient été obligés de partir.

Et ce n’est pas fini…

Commenter cet article