Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Enclave español

10 Février 2017, 00:02am

Publié par Bernardoc

En plata

 

Hier soir, spectacle de danses espagnoles au Pin galant, encadré d'un cocktail salé avant et d'un cocktail sucré après. L'auditorium était plein et nous étions face au milieu de la scène au huitième rang. Quatorze artistes : huit hommes et six femmes nous ont entraînés pendant 1h40 dans un tourbillon éblouissant qui nous a enchantés, même si nos connaissances en danses espagnoles sont des plus réduites. Alors, on va procéder par des ressentis et des comparaisons qui feront sans doute hurler les connaisseurs.

Tous les danseurs étaient parfaitement synchronisés et la régularité parfaite de leurs mouvements m'a fait parfois penser à ces figurines qui tournent sur des boîtes à musique, tandis que leurs mouvements saccadés n'étaient pas sans rappeler ces marionnettes mis en mouvement par des fils. Qu'on ne se méprenne pas, je ne suis pas en train de dénigrer, mais j'essaie de traduire ce que j'ai ressenti.

Ensuite, costume sombre et jeux de lumières pour la démonstration solitaire du chorégraphe m'ont fait penser à certains tableaux de Goya, tout dans l'obscurité avec une tache de lumière qui suffit à éclairer la scène.

Ensuite, retour du groupe dans des costumes austères et une chorégraphie qui rappelait l'oppressif univers concentrationnaire. Lui succéda une scène qu'on aurait cru tirée d'un des nombreux ballets de West side story.

Un autre épisode fut l'apparition sous une douche de lumière des deux chorégraphes, d'abord l'un après l'autre, puis ensemble dans un parfait effet miroir.

Le dernier tableau, plus flamenco, était joyeux et j'ai admiré le coup de talon habile pour rejeter la longue traîne de la robe volantée vers l'arrière.

De longs applaudissements récompensèrent cette troupe qui ne fit qu'un très court rappel, mais on les comprend : il n'y avait pas eu d'entracte et malgré les changements de costumes, la sueur pointait à travers les habits de chaque danseur ou danseuse.

Un excellent spectacle : précipitez-vous y s'il passe par chez vous.

Et ce n'est pas fini...

Commenter cet article