Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Fantasia.

19 Mai 2018, 11:45am

Publié par Bernardoc

C'était au programme du mardi ; départ prévu à 18h45. Nous avions donc toute la journée devant nous et nous avons encore zoné dans les souks ; plus la semaine avançait, moins on se perdait, et comme nous n'avions pas l'intention d'acheter quoi que ce soit, c'était juste pour le plaisir des yeux, sous un beau soleil.

Départ pour la fantasia : personne à 19 heures ; retour au riad, confirmation de l'heure : c'était 19h45 ! Finalement le chauffeur se pointe à 20h25. Nous angoissions pas mal car le repas était prévu avant le spectacle. Nous avions tort car nous étions loin d'être les derniers, accueillis par des guerriers à cheval et toute une palanquée de groupes folkloriques plus ou moins naturels.

Le repas « Chez Ali » se déroulait sous de grandes tentes et la nôtre était loin d'être remplie. Curiosité (?) : la boisson était payante (même l'eau !), mais le menu était copieux.

Nous passons ensuite sur les gradins pour assister à la cavalcade. D'abord, des exercices de voltige semblables à ceux que réalisent les cosaques, puis les assauts avec les tirs au fusil. C'est lors de la troisième attaque qu'un incident se produisit : au lieu de tirer en l'air, l'un des cavaliers a tiré sur un cheval qui s'est effondré et qui a refusé de quitter l'arène une fois qu'il s'est remis sur pattes. Donc nous avons attendu une vingtaine de minutes avant de retourner prendre notre taxi, un peu frustrés cependant. Apparemment, c'était la première fois que ceci se produisait ; avec mon esprit mal tourné je me suis dit qu'il devait y avoir une rivalité entre deux cavaliers et que le fait de tirer sur un cheval était un avertissement. J'espère que non quand même, car sinon les touristes ne seraient pas à l'abri non plus d'un fusil détourné. Bon ce n'était pas le bon jour.

Et ce n'est pas fini...

 

Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Fantasia.
Commenter cet article