Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Malkovro de la kongres-loko.

8 Août 2018, 18:16pm

Publié par Bernardoc

Nous arrivons à Lisbonne relativement tôt car nous avions omis de calculer avec l'heure portugaise en avance sur l'heure hispano-française. Grâce au GPS, aucun problème pour trouver la fac de droit, principal lieu d'accueil du 103ème congrès universel d’espéranto : près de 1 600 congressistes venant de 73 pays (j'avais annoncé 75, mais les espérantistes de deux pays (Pakistan et Iran -?) n'ont pas obtenu de visa.

L'accueil étant ouvert toute la journée, il n'y avait pas de queue aux tables pour retirer les documents. De beaux bâtiments néo-classiques avec des murs décorés et tout à fait respectés par les étudiants reflètent symboliquement les disciplines enseignées. Ensuite nous allâmes prendre possession de notre chambre à l'hôtel VIP Inn Berna, chambre dans laquelle nous ne restâmes pas vu le boucan que faisait la climatisation, et du 1er étage nous atterrîmes au 10ème !

Après cela, nous retournâmes au congrès pour la traditionnelle « Movada foiro », réunion au cours de laquelle chaque association, des naturistes aux catholiques en passant par les athées..., se présente. Nous y étions suffisamment tôt et donc nous avons pu sans problème nous approcher des différentes tables, ce qui ne fut pas le cas pour ceux qui arrivèrent plus tard tant le hall d'exposition était bondé.

Puis ensuite, avec Aurora et un « novbakita esperantisto » nous prîmes le métro pour aller repérer le Coliseu, lieu de l'ouverture solennelle du lendemain. Il est situé dans une rue entièrement recouverte de terrasses de restaurant et il était impossible de faire deux mètres sans être apostrophés par les rabatteurs. Nous avons fini par en choisir un, mais ils se ressemblaient vraiment tous.

Beaucoup d'azulejos recouvrent les murs du métro, qui contrairement au métro parisien notamment, arrive de la droite, et j'ai essayé dans les photos de vous faire partager nos découvertes.

Et ce n'est pas fini...

Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Malkovro de la kongres-loko.
Commenter cet article