Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Delphes.

7 Novembre 2018, 17:48pm

Publié par Bernardoc

Après le repas dans une auberge de Delphes, située sur le versant sud-ouest du mont Parnasse, nous allons, quelques centaines de mètres plus bas, vers le Sanctuaire d'Apollon où la Pythie, grande prêtresse de l'Oracle, annonçait aux pélerins la réponse à leurs questionnements.

Ce site, selon la légende, marquait le centre du monde. Il fallut attendre 390 et l'empereur romain Théodore pour que le culte de l'Oracle fut abandonné.

La carte ci-dessus vous montre les différents monuments construits sur ce centre, le mieux conservé étant sans conteste le théâtre de 5 000 places dont on ne peut d'ailleurs plus gravir les gradins. A l'origine, la Pythie n'était consultée qu'une fois par an, mais devant l'affluence la consultation devint mensuelle, et il fallut recruter davantage de Pythies, dont les paroles de transe étaient interprétées par deux prêtres de façon sybilline.

La visite encore une fois se fit sous un soleil magnifique, et nous terminâmes par le musée très riche, avec notamment l'Omphalos, le nombril du monde trouvé dans le temple d'Apollon, et à côté duquel la Pythie siégeait sur son trépied.

Nous quittons ce site inspirant et traversons la Grèce centrale jusqu'à Antirion où nous prendrons un pont qui n'est pas sans nous rappeler le viaduc de Millau pour arriver dans le Péloponèsedont nous longerons la côte occidentale jusqu'à Olympie.

Et ce n'est pas fini...

Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Delphes.
Commenter cet article