Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Sighişoara.

2 Juin 2019, 18:51pm

Publié par Bernardoc

92 km seulement pour terminer la journée. Dîner et petit déjeuner à l'hôtel « Double tree » avant la visite de cette ville refondée au XII° siècle par les Saxons, après avoir été détruite par les Tatars. Au XIV° siècle, c'était un grand pôle économique de la région. Comme Sibiu, elle est également inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco grâce à ses tours, ses rues pavées et ses maisons colorées. Déjà il y avait des visiteurs qui peinaient pour grimper les premières pentes.

Nous arrivons au pied de la Tour de l'Horloge, 64 mètres de haut et véritable symbole de la ville. D'aucuns préfèreront nous attendre en bas. Dommage : ils louperont le musée d'histoire et ses nombreux attributs compagnoniques disposés sur un plancher dont les craquements n'inspiraient pas vraiment confiance au début, puis ce devint un jeu de le faire chanter. Une étape intermédiaire nous permet de voir le mécanisme de l'horloge et tous les personnages symboliques qui apparaissent tour à tour. D'en haut, nous avons une belle vue circulaire sur la ville et les environs et la distance au pôle nord est bien indiquée !

Il est temps maintenant de rejoindre l'église de la colline (St Nicolas) par un escalier couvert de 175 marches. Pourquoi couvert ? Car à côté de l'église se trouve un lycée (enseignement en allemand) et les lycéens prétendaient ne pas pouvoir assister aux cours en hiver à cause de la neige ; d'où cette solution de couverture. Dans la crypte, ancienne chapelle, sont alignés des tombeaux dont seulement deux ou trois ne sont pas murés et permettent de voir les corps qui y reposent.

Le temps n'était pas trè beau, mais la pluie nous a quand même largement épargnés.

Et maintenant, en route vers la Moldavie à travers les Carpates.

Et ce n'est pas fini...

 

Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Sighişoara.
Commenter cet article