Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Mampong Ashanti.

6 Août 2019, 12:12pm

Publié par Bernardoc

Comme je l'ai dit précédemment, nous sommes arrivés là par hasard, pour ne pas dire par défaut. Et là, on ne nous a pas accompagnés : nous avons utilisé la compagnie nationale de transports par car (très performante à l'époque). Après un arrêt technique (pipi et restauration – il m'a fallu deux grandes bières pour arriver au bout de la kebab tellement elle était épicée !) à mi chemin, nous arrivons à Kumasi, l'ancienne capitale du royaume ashanti. Changement de décor à la gare routière : nous quittons le car Setra (qui était fabriqué en RDA si je ne m'abuse) pour un « tro-tro », ce brinquebalant taxi-brousse qui allait nous déposer à l'entrée de St Monica's Secondary School. Je me souviens d'avoir vu charger notre malle de 40 kilos sur la tête d'un gamin d'une douzaine d'années et j'ai eu l'impression de le voir se tasser de 10 centimètres avant qu'il n'arrive à notre nouveau moyen de transport !

En débarquant nous sommes accueillis chez la directrice, Grace P. BONNEY, qui commençait sa carrière de directrice, la première Ghanéenne après les bonnes sœurs anglicanes. Après nous avoir offert un raffraîchissement, elle nous conduit vers notre bungalow dans lequel se trouvait déjà notre boy, Maxwell. Nous étions mariés depuis moins d'un an et nous n'avions pas envisagé de partager notre vie avec une tierce personne, mais Daniel et Fanny qui étaient programmés sur le poste double, s'étaient engagés à le reprendre. Nous avons donc décidé de le garder à mi-temps mais de le payer au Smic local à temps complet. Nous nous sommes fait incendier par d'autres VSNA car on bousculait les prix. Il nous a revendu le tuyau d'arrosage (pour quand il y avait de l'eau) que lui avaient laissé nos deux prédécesseurs, et que nous lui avons laissé à notre tour deux ans plus tard.

Nous étions entourés de deux couples mixtes, les Cole et les Moss, ce qui a grandement favorisé notre intégration et la découverte des traditions.

Maxwell, qui était logé sur le campus, a été viré par la directrice et il a demandé à être logé chez nous avec sa femme temporairement avant que la maison de son village soit en état. Nous avons d'abord dit non, car il voulait occuper une pièce noire en face de la cuisine, mais devant sa détresse nous avons fini par céder. Finalement, cela s'est bien passé et son épouse était charmante.

Au cours de la deuxième année, il est venu nous voir : son boy avait fait des bêtises sur sa plantation de cacao et il devait aller y remettre de l'ordre. Il nous proposait d'embaucher son frère pendant son absence, et c'est ainsi que nous sommes passés de Maxwell à Johnson.

Ce premier texte est surtout accompagné de photos de personnes : collègues, élèves et trois photos plus récentes prises sur internet.

Et ce n'est pas fini...

Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Mampong Ashanti.
Commenter cet article