Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Linky : une victoire à la Pyrrhus ?

8 Septembre 2019, 12:21pm

Publié par Bernardoc

Info tirée de radins.com le 5/9/19

Enedis a abandonné son action en justice contre la commune de Treffieux, en Lopire-Atlantique, qui avait soutenu ses administrés opposés à la pose de compteurs Linky.

David a gagné contre Goliath ! La commune de Treffieux a tenu tête au géant Enedis qui s’est désisté de son action en justice. Enedis poursuivait en effet la municipalité de Loire-Atlantique pour avoir adopté une motion critique dans laquelle il est inscrit que « le conseil municipal soutiendra les usagers de la commune qui refuseront la pose d’un compteur Linky à leur domicile », souhaitant « tenir compte de l’avis des usagers et de leur redonner un pouvoir dans un contrat qui devrait mieux respecter l’égalité des cocontractants ».

Cette prise de position adoptée en décembre 2018 n’a pas été du goût d’Enedis qui a immédiatement décidé d’attaquer la commune en justice. Une procédure engagée régulièrement par la société à chaque règlementation adoptée par les municipalités contre la pose des nouveaux compteurs. Les avocats demandaient l’annulation pure et simple de la délibération.

Tout cela ne serait qu’une mauvaise compréhension de la part d’Enedis. La municipalité se défend en affirmant qu’il « ne s’agit pas d’une règlementation mais d’un avis critique », soulignant qu’il n’était pas question de « délibération » mais d’une « motion ». La société a donc décidé de retirer sa plainte suite aux explications du maire René BOURRIGAUD. Loin d’être revanchard, l’édile qui réclamait 1.000 euros de dommages et intérêts pour frais de procédure s’est également rétracté.

La commune est propriétaire des compteurs Linky mais la gestion du réseau d’électricité étant délégué au Syndicat départemental d’énergie de Loire-Atlantique, « on est dépossédé de cette propriété », déplore le maire de la ville auprès d’Actu.fr. Les compteurs seront donc posés chez ses administrés qui peuvent toujours le refuser, mais devront alors s’engager dans un bras de fer encore plus déséquilibré contre Enedis.

Si j'ai bien lu et bien compris, cela ne présage rien de bon pour ceux que l'on s'obstine à appeler des clients (qui pourtant devraient être « rois ») et non des USAGERS.

Et ce n'est pas fini...


 

Commenter cet article