Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

On lâche rien ?

11 Décembre 2019, 11:07am

Publié par Bernardoc

On comptait sur une mobilisation plus importante hier que la fois précédente. Ce fut le contraire. Certains ont-ils déjà lâché ? Attendaient-ils les annonces ministérielles pour savoir précisément ( ? ) à quelle sauce ils allaient être mangés ? Va-t-il y avoir un blocage dès demain, à la suite des cheminots, des agents de la RATP, des salariés de Radio France (17 jours qu'ils tiennent bon) ? Macron va-t-il remporter une victoire à la Thatcher en ne cédant sur rien ? A la limite une victoire à la Pyrrhus qui entraînerait d'ici deux ans la disparition de tous les réacs marcheurs ne serait qu'un moindre mal, à condition qu'il y ait du monde pour reconstruire à partir de 2022.

J'ai tenu la banderole de l'UD hier, et pendant toute la manif ! Donc moins de photos que d'habitude sur un parcours identique à celui de la fois précédente. Mais en revanche, beaucoup de souffrance auditive avec les pétards des dockers.

Quelques rencontres surprises de gens habillés que je croise habituellement en costume d'Adam au camping. Découverte aussi d'un mouvement que je croyais disparu : les Jeunes Socialistes (nostalgiques de Hollande qui a mis en place Macron?).

Un happening place de la Bourse (non, pas celle du travail !) avec Extinction rébellion qui dévoilait sur un échafaudage les « dernières sommations ». Ils furent fortement applaudis.

En fin de manif, un autre spectacle : un morceau de la carlingue de l'A380 qui attendait le moment favorable pour passer sous le Pont de pierre, sûrement un des derniers morceaux puisque la construction a été abandonnée.

Et heureusement encore, hier il faisait beau.

Et ce n'est pas fini...

On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
On lâche rien ?
Commenter cet article