Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Le Haillan n'est plus dans la place.

10 Septembre 2017, 09:07am

Publié par Bernardoc

C'était une première, et ce ne fut pas une flagrante réussite. Bien sûr, éviter le centre ville pouvait être une solution sécuritaire, mais pourquoi avoir choisi cet endroit boueux en cas de pluie, qui malheureusement était présente hier soir ?

Lorsqu'il avait été question de quitter la place François MITTERRAND et la place Henri BOS, j'avais mal compris et je pensais que nous allions retrouver la prairie de Bel air et non un espace peu défini et que je connais surtout pour abriter le boulodrome municipal. Abriter n'est pas le mot car il n'y a aucun abri. Ce peut être un endroit fort agréable sous le soleil, et j'y ai pique-niqué à midi, mais le soir et sous la pluie, il n'a aucun intérêt.

Alors que si la prairie avait été réinvestie, comme jadis pour la fête de l'Europe ou plus récemment pour la fête de la st Jean, le nouveau city-stade couvert aurait permis un repli stratégique pour les tables et les bancs en cas d'intempérie, comme ce fut le cas.

Car il faut bien reconnaître que les arbres du lieu choisi n'ont pas suffi pour que les gens restent à cette fête populaire et nécessaire. Nous mêmes avons quitté les lieux vers neuf heures alors que nous avions l'habitude d'attendre le feu d'artifice et une ou deux danses.

Mais nous avons néanmoins apprécié cette courte soirée grâce aux huîtres du volley, aux mojitos de France-Cuba, aux moules-frites du CTL et aux crêpes de la gym volontaire, me semble-t-il. Sans oublier, bien entendu, les rencontres amicales qui permettent de souder une communauté. Et je dois dire que j'ai été ravi qu'une ancienne élève que je n'avais eue qu'en 6ème et 5ème vienne spontanément m'embrasser bien des années après, alors qu'elle est en 3ème année de licence. C'est ça aussi Le Haillan !

En rédigeant cette chronique, j'entends le feu d'artifice ; à 22h08, Nous sommes avertis par FB qu'il est avancé à 22h20. Dommage, nous sommes déjà rentrés depuis plus d'une heure.

Je vous parlerai peut-être bientôt du départ à la retraite d'un collègue, qui m'invite donc à son pot plus de huit ans après mon propre départ. Ça aussi c'est quelque chose qui remue les tripes.

Et ce n'est pas fini...

 

 

Le Haillan n'est plus dans la place.Le Haillan n'est plus dans la place.Le Haillan n'est plus dans la place.

Voir les commentaires

D'une ministre à l'autre...

9 Septembre 2017, 09:15am

Publié par Bernardoc

J'avais écrit à peu près la même chose à Najat Vallaud Belkacem.

Monsieur le Ministre,

La plupart des membres de l'Education nationale ne sont pas assujettis à l'ISF et ne bénéficieront donc pas d'une réduction d'impôt. En revanche, les retraités, dont je fais partie, ont vu leur pension "gelée" depuis de nombreuses années et vont la voir diminuer de 1,7%. Ne serait-il pas possible d'octroyer un "pass-éducation" à ceux qui en feraient la demande ? En effet, alors qu'ils bénéficiaient d'une entrée gratuite dans les musées -parisiens notamment-, cet avantage ne leur est plus consenti après quatre décennies de bons et loyaux services en direction des élèves. En province, certains musées pratiquent un tarif "senior" plus adapté à leurs revenus ; or, ce n'est pas le cas à Paris, d'où la demande que je formule.
Avec mes remerciements, je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de mes respectueuses salutations laïques et républicaines.

NVB m'avait fait répondre quelque chose de similaire, mais beaucoup moins compréhensible.

Tant pis pour nous les vieux, mais je dois dire que dès sa création je n'avais pas fait de discrimination lors de la remise de ces pass, un vacataire (comme un vieux !) en ayant selon moi plus besoin qu'un agrégé hors-classe.

Et ce n'est pas fini...
 

Voir les commentaires

Monsieur le Président

8 Septembre 2017, 15:05pm

Publié par Bernardoc

Je viens de lui écrire. Savez-vous qu'on peut encore (pour combien de temps ?) lui écrire gratuitement en recommandé avec accusé de réception.

C'est une lettre ouverte, mais je lui laisse le temps de la recevoir avant de la publier.

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Encore le 12...

7 Septembre 2017, 13:03pm

Publié par Bernardoc

Ce tract a provoqué l'adhésion à la CGTde plusieurs dizaines de retraités pendant les vacances : du jamais vu !

Je poursuis ici ma distribution d'hier.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Résistance

6 Septembre 2017, 11:31am

Publié par Bernardoc

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Libres insoumis.

5 Septembre 2017, 12:12pm

Publié par Bernardoc

"Des insoumis ont engagé une liste avec le PCF en Corse sans prendre aucun avis. Je ne soutiens pas cette initiative et condamne cette tambouille".

Jean-Luc MELENCHON

 

Je ne comprends plus rien à la politique. N'ayant jamais milité ailleurs que dans un syndicat, et ce depuis l'Unef à la fac, j'ai participé à la création du Parti de Gauche à Libourne en 2008. Je suis le seul survivant du comité 6 de Gironde, fondé quelques semaines plus tard.

J'ai été content que JLM, passé du groupe socialiste au groupe communiste au sénat, retrouve une légitimité en étant élu au parlement européen sur une liste Front de Gauche.

J'ai participé à fond dans la campagne de 2012.

Je me suis étonné des nombreuses exclusions qui ont accompagné les municipales de 2014.

Aux dernières régionales, j'ai soutenu la liste FdG contre La vague citoyenne (dont la présence a permis l'absence d'élus de gauche au conseil régional).

J'ai soutenu la liste FdG aux dernières européennes, et me réjouis de voir que la seconde de liste prenne toute sa place à Bruxelles.

J'ai voté JLM aux deux tours de la présidentielle, à laquelle il avait pu se présenter grâce au parrainage de plusieurs centaines d'élus communistes ; nous avons tout tenté sur notre circonscription pour qu'il y ait une liste commune pour les législatives (et sans tambouille), mais l'autorisation n'est pas venue « d'en haut », ce qui a privé la gauche du deuxième tour ; là encore j'ai voté nul en mettant symboliquement dans l'enveloppe un bulletin PCF et un bulletin FI.

Je reconnais la grande activité et la pertinence des interventions des député(e)s insoumis(es) à l'assemblée.

Je serai dans la rue le 12, bien sûr et le 23 également, mais dans les marches pour la paix, par conviction mais aussi parce que cela coûtera moins cher au retraité que je suis et qui doit faire de plus en plus attention à son budget.

La prochaine économie sera-t-elle ma cotisation partisane ? Ce n'est pas impossible.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Album Marseille.

4 Septembre 2017, 11:30am

Publié par Bernardoc

Pour terminer cette visite de 3 jours à Marseille (les autres 3 jours étant consacrés au travail), quelques photos en vrac au cours de nos déambulations dans la cité phocéenne.

On y verra des photos du métro, de quelques monuments, du vieux port, de la plage des Catalans, et même des photos de la route du retour.

D'excellents souvenirs partagés avec mes trois compères, pardon mes deux compères et ma commère !

Et ce n'est pas fini...

 

Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.
Album Marseille.

Voir les commentaires

La Charité.

3 Septembre 2017, 15:10pm

Publié par Bernardoc

Plusieurs personnes avaient insisté auprès de notre trio de visiteurs pour que nous ne rations pas le musée de la vieille Charité, au cœur du quartier du panier. Nous y étions passés tout près deux jours plus tôt à la recherche d'un restaurant dont je tairais le nom.

C'était donc mercredi matin, et nous y arrivons suffisamment tôt pour nous laisser le temps de prendre un café avant l'ouverture. Contrairement au MUCEM, la carte MGEN-Culture n'était pas reconnue dans ce musée, mais il suffisait d'être vieux : donc pas de problème, à part pour le petit jeunot qui nous accompagnait et qui a payé plein pot !

Nous commençons par les salles des antiquités égyptiennes, magnifiquement agencées, à l'image d'un ancien temple égyptien, et qui nous ont éblouis.

Puis une salle présentait une exposition temporaire sur le banquet, diversement appréciée ; mais peut-être n'y avons-nous pas consacré suffisamment de temps.

Ensuite, les antiquités grecques ont précédé la salle africaine, toute noire, ce qui pouvait générer un peu d'angoisse pour les claustrophobes.

Nous allions terminer par les salles consacrées à l'Océanie et au Mexique : pas de chance : elles étaient fermées. J'ai demandé à la billetterie jusqu'à quand il en serait ainsi ; réponse : « on espère jusqu'à ce soir ». mais aucune proposition d'un quelconque remboursement !

Il y a une cafétéria à l'intérieur de cette vieille institution, et ma foi, nous y avons mangé tout à fait correctement pour un prix qui n'avait rien à voir avec le restaurant du MUCEM (qui semblait nécessiter un salaire digne d'un patron du CAC 40!).

Et ce n'est pas fini...

La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.
La Charité.

Voir les commentaires

AG de rentrée à la Bourse.

2 Septembre 2017, 17:39pm

Publié par Bernardoc

Pour la première fois depuis des années, l'AG de rentrée de la CGT n'était pas décentralisée, mais se tenait dans notre belle salle Ambroise CROIZAT. Bien entendu, au programme figuraient les ordonnances Macron, que les équipes militantes de la confédération avaient épluchées avant de les faire parvenir à l'UD pendant la nuit.

Les différents syndicats ont fait part de ce qui se passait dans leurs boîtes, où se manifestait la volonté de résister à cette attaque frontale contre le code du travail (déjà bien initiée en son temps par la socialiste El Khomri) afin de faire avancer nos propositions pour une véritable sécurité sociale professionnelle.

La manifestation du 12 fut largement évoquée avec notamment la participation de sections syndicales appartenant à des syndicats dont les directions approuvent les mesures du juppéiste Philippe et de la millionnaire Pénicaud. Les retraités, à nouveau attaqués, y seront et les actifs ont été appelés à nous soutenir le 28.

Je suis simplement intervenu pour signaler que c'était la pré-rentrée et que les camarades de la CGT Educ'action se devaient d'être au boulot, justement pour préparer le 12, qui devrait être un succès, motivé entre autre par la suppression des contrats précaires qui aggravent l'encadrement des élèves.

Le débat s'est poursuivi l'après-midi après un casse-croûte offert par l'UD dans les foyers et le péristyle.

Et ce n'est pas fini...

AG de rentrée à la Bourse.AG de rentrée à la Bourse.AG de rentrée à la Bourse.

Voir les commentaires

O bonne mère !

1 Septembre 2017, 06:46am

Publié par Bernardoc

En rentrant de notre balade au château d'If, restauration rapide dans un endroit climatisé, puis départ vers ND de la Garde, autre symbole marseillais, plus ancien que l'OM. L'an dernier nous y étions montés à pied et étions arrivés juste pour la fermeture. Donc, prudents cette année, le funiculaire construit par Eiffel en 1892 ayant disparu depuis 1974, c'est le petit train touristique que nous empruntons pour monter jusqu'aux 120 mètres de la colline. Et nous ne l'avons pas regretté car ce petit train longe la corniche pendant un long moment avant de bifurquer pour monter en pente douce vers le sommet. Ce ne sera pas le cas en redescendant où là c'est la ligne droite et pentue qui nous ramènera à deux pas du MUCEM. Le seul inconvénient (?) c'est la répétition des explications en cinq langues, ce qui est un peu longuet car, comme il n'y a pas d'écouteurs, nous les subissons toutes les cinq à travers les haut-parleurs.

Comme beaucoup d'autres, les murs de la basilique sont recouverts d’ex-voto, qui débordent même à l'extérieur, faute de suffisamment de place. Magnifiques vues sur la baie et la ville, dont les photos viendront compléter celles de l'intérieur.

Et ce n'est pas fini...

O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !
O bonne mère !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3