Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

De marfim e carne...

5 Décembre 2014, 13:26pm

Publié par Bernardoc

         …« as estátuas também sofrem ». Non, je ne me suis pas mis au portugais, c’est simplement le titre du spectacle de danse de Marlene MONTEIRO FREITAS auquel nous avons assisté hier soir au TNBA. En français on peut traduire par : « D’ivoire et de chair, les statues souffrent aussi ».

         Lorsque le public a été autorisé à pénétrer dans la salle, la scène était déjà occupée par une partie des sept danseurs, dont le comportement et l’accoutrement faisaient penser à une secte. Puis une danseuse au premier plan a fait pendant plusieurs minutes un étonnant ballet avec ses mains passées dans le dos : remarquable. Puis se sont succédées diverses interventions au son des cymbales, avec des mouvements saccadés d’automates (les statues qui souffraient en marchant ?). Je ne suis pas assez connaisseur en chorégraphie moderne, mais je dois reconnaître les performances sportives réalisées par chacun(e) sur la scène.

         Après un arrêt, qui, se prolongeant, a entraîné quelques applaudissements, les danseurs se sont mis à chanter Feelings, une chanson composée il y a 40 ans par Loulou GASTE (Monsieur Line RENAUD), et qui a été depuis considérée comme une des pires œuvres, même si elle a été reprise par de nombreux interprètes. Ils ont tenté de faire chanter le public, qui est resté silencieux. Après tout, avec le titre du spectacle il s’attendait peut-être à entendre du portugais, alors que toutes les interventions orales se sont faites en anglais.

         Vous avez dû vous rendre compte que je n’avais pas été emballé par ce spectacle, alors, je ne vais pas en rajouter.

Et ce n’est pas fini…     

Commenter cet article