Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Hara kiri ?

16 Mai 2013, 07:59am

Publié par Bernardoc

         Sûrement, amis lecteurs, vous ignorez qui est Madame FIORASO. Vous êtes pardonnable : c’est une des 38 ministres restants après le départ de Cahuzac. En revanche, les noms de Michel SERRES et Claude HAGEGE, évoquent probablement quelque chose pour vous.

         Pourquoi commencer ma chronique en citant ces trois noms ? C’est parce que la première citée, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, envisage d’ouvrir, au sein des universités françaises,  des filières dont la langue d’enseignement serait…l’anglais ! Et dire qu’il a fallu que ce soit un député de « la droite populaire » qui monte au créneau, en anglais au sein de l’hémicycle.

Se mettre ainsi à plat ventre devant David CAMERON est scandaleux et inadmissible ! Soi-disant, il paraît que c’est pour attirer les étudiants étrangers qui refusent d’apprendre le français ! Mais qu’ils aillent ailleurs ! Lorsque j’ai bossé dans des pays anglophones, je parlais anglais, et ceux qui viennent bosser ou étudier chez nous doivent pouvoir utiliser notre langue puisqu’elle permet de tout exprimer, comme ne cesse de le répéter l’académicien Michel SERRES, qui enseigne la philosophie en français aux Etats-Unis d’Amérique. Quant à Claude HAGEGE, professeur au collège de France, il expliquait que défendre le français, c’est défendre toutes les langues. Ce n’est pas un hasard s’il a fait partie des premiers signataires pour demander la possibilité d’avoir une option « espéranto » au bac.

         Un des engagements que le candidat HOLLANDE a décidé de ne pas tenir, maintenant qu’il est élu est le 56 : « Je ferai ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. » Et d’un autre côté, il se prépare à minoriser notre langue nationale : tu parles d’une cohérence !

         Il existe une littérature francophone merveilleuse ailleurs que dans l’hexagone, et on voudrait dire à ces auteurs africains, québécois,…qu’ils devraient changer de langue pour se faire REconnaître ? Ce ne sont plus les dieux qui sont tombés sur la tête !...

Et ce n’est pas fini…

Commenter cet article