Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Il y a 80 ans.

26 Décembre 2014, 12:05pm

Publié par Bernardoc

Le fascisme triomphait dans le sud de l’Europe : Mussolini, Franco, Salazar étaient au pouvoir ou s’apprêtaient à le prendre. En conséquence, des milliers de citoyens de ces pays, fuyant ces régimes autoritaires, franchissaient les frontières et arrivaient en France, espérant des conditions meilleures. Lors du retour de la démocratie dans leur pays, ils ont participé à sa reconstruction ; c’était l’époque où le français semblait la langue naturelle dans les relations bi-latérales, voire internationales.

Or, voici ce que je viens de lire dans L’Humanité d’aujourd’hui :

« Depuis un ou deux ans, de plus en plus de citoyens italiens, espagnols ou portugais pauvres débarquent à Grigny, ville populaire de l’Essonne. Ils espèrent ainsi échapper aux conséquences des mesures d’austérité des gouvernements. Un espoir qui s’effondre dès l’arrivée en France. »

Sommes-nous en train de faire un grand bond en arrière, synonyme de nouvelles périodes noires sur notre continent ? Ils ne fuient pas un régime autoritaire, mais « simplement » la misère organisée par la Troïka (tiens, on n’entend plus beaucoup parler d’elle) qui, en imposant les mesures d’austérité qu’elle aimerait bien voir appliquer en France, les poussent vers un avenir qu’ils espèrent meilleur ailleurs, en l’occurrence chez nous. Bienvenue, et c’est tous ensemble, Français et étrangers, qu’il faudra lutter pour impulser une nouvelle orientation à l’Europe, comme voulait le faire notre président actuel lorsqu’il sollicitait nos suffrages, après avoir écrasé Valls lors des primaires socialistes.

Soutenons donc notre président pour qu’il ne se sente pas seul lorsqu’il va aborder ce volet de son programme ! Comment on dit déjà ? Ah oui : « lol ».

Et ce n’est pas fini…

 

Commenter cet article