Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Inferno.

4 Janvier 2015, 19:32pm

Publié par Bernardoc

         Auteur : Dan BROWN ; ça ne vous dit rien ? Da Vinci code ? Ce dernier titre était son premier succès. Je ne l’ai pas lu, ni même les suivants ; pour moi c’était donc la découverte d’un auteur, et je dois dire qu’il est très efficace pour nous tenir en haleine tout au long des 476 pages de l’ouvrage. Malgré le beau soleil qui régnait sur le Var, j’ai passé deux jours enfermé tant il m’était impossible de décrocher de ma lecture et des nombreux rebondissements qui parsèment les 24 heures que durent l’aventure du héros Robert LANGDON. Nous étions loin cependant des critères de la tragédie classique (« Qu’en un lieu, qu’en un jour, un seul fait accompli », Nicolas BOILEAU), car si la plus grosse partie se déroule à Florence, le roman se termine à Istanbul après un passage par Venise.

         En plus, le père noël m’avait offert l’édition illustrée, ce qui permettait de visualiser les lieux des tribulations des protagonistes. Je ne connais pas encore Florence, mais j’ai l’impression qu’il sera possible de faire une visite de cette ville sur les traces de Robert. En revanche, les lieux et les images de Venise et Istanbul étaient très parlants pour moi et ravivaient de nombreux souvenirs.

         Je ne suis pas sûr d’avoir tout compris : je m’interroge notamment sur la mention d’une relation homosexuelle masculine qui m’est apparue plaquée et pas forcément reliée avec la fin de l’histoire. J’ai peut-être lu un morceau dans un demi-sommeil - non, je n’ai pas dit entre deux vins ! – et ma compréhension était émoussée…il faudra que j’y revienne.

         Un regret : ne pas avoir lu le livre en V. O., mais la traduction m’a paru tout à fait correcte.

         Ah, j’allais oublier : pourquoi Inferno ? C’est un des livres de La divine comédie de Dante, le personnage principal de ce polar.

Et ce n’est pas fini…    

Commenter cet article