Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

L'Ecole en marche...arrière.

28 Juillet 2011, 09:16am

Publié par Bernardoc

         Tout le monde a entendu parler des suppressions massives de postes de fonctionnaires, notamment dans l’Education nationale. Pour remplacer les 16 000 non renouvelés lors de leur départ en retraite, le ministère recrute donc moins de 9 000 nouveaux enseignants.

         Entre 2007 et 2011, le nombre de candidats inscrits a été pratiquement divisé par deux, passant de presque 116 000 à à peine plus de 64 000. Mais l’inscription est une chose, la participation aux épreuves en est une autre : plus de 60% de présents en 2008, moins de 45% cette année.  C’est dire l’attractivité du métier !

         Mais ce qui est pire, c’est que le nombre d’admis est inférieur au nombre de postes mis au concours, qui existent pourtant budgétairement : de 20 postes non pourvus en 2007, on en arrive cette année à 976 ! Oui, oui, vous avez bien lu, presque 1 000 ; sont concernées les lettres classiques, les mathématiques et plusieurs autres disciplines. Ceci est un véritable scandale et prouve bien l’inanité de la contre-réforme concernant le recrutement des enseignants : moins de candidats, moins de postes et surtout PAS de formation !

         Il est admis que pour qu’un concours, seule voie reconnue d’entrée dans la fonction publique d’Etat et dont l’anonymat est gage d’équité, remplisse son rôle, il faut qu’il y ait au moins trois candidats pour un poste. Malgré la participation de moins de la moitié des candidats, ce taux était largement atteint, et donc tous les postes auraient dû être pourvus. A moins que le niveau ait été jugé insuffisant, mais alors qu’on arrête de nous bassiner avec la masterisation, si malgré deux années supplémentaires d’études avant le concours on n’arrive pas à recruter le nombre, déjà insuffisant, de professeurs.

         Que va-t-il se passer à la rentrée ? Il faudra recruter localement, via Pôle-emploi, environ 3 000 vacataires hors-statut et payés avec un lance-pierres. Et voilà comment l’Etat va faire des économies sur le dos de vos enfants.

Et ce n’est pas fini…

Commenter cet article