Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

L'esperanto au Haillan.

30 Mai 2014, 22:46pm

Publié par Bernardoc

         Pour la deuxième fois en sept ans (ce qui n’est, pour le moins, pas excessif), on a parlé de l’esperanto au Haillan. Ceci s’est produit dans le cadre de la tournée européenne de Miguel Angel GONZALEZ ALFONSO, espérantiste cubain (et ancien prof d’anglais…tiens…tiens…) que nous accueillions à son arrivée de Limoges et avant son départ pour Gujan-Mestras. Son étape girondine se terminera à Galgon, avant de partir pour Montendre (Charente maritime), d’où il rejoindra Amiens avant de visiter le centre de UEA (Universala Esperantista Asocio) à Rotterdam, avec un crochet par l’Allemagne.

         La conférence qu’il présentait était : « Cuba au XXI° siècle, présent et futur ». J’avais sollicité France-Cuba, dont je suis adhérent depuis que j’avais été élu, et dont le siège haillanais autorisait l’utilisation gratuite d’une salle communale, alors qu’Esperanto-Gironde (dont je suis encore le Président) a son siège à Cenon. De plus, c’est une association avec laquelle je me sens bien et notre coopération fut totale. La discussion s’est donc déroulée indifféremment en espagnol ou en esperanto, Claude assurant la traduction espagnole et moi-même celle en esperanto.

         Public réduit en ce jour férié et ensoleillé, mais avide d’en savoir plus sur ce pays qui pâtit depuis plus de cinquante ans du blocus étatsunien.

         Après le mojito, sans lequel une assemblée de France-Cuba ne serait pas terminée, nous avons emmené Miguel dîner sur les quais afin de lui faire profiter des magnifiques jeux de lumière qui embellissent Bordeaux.

         Et aujourd’hui, après avoir fait le tour du Haillan, jusqu’aux Girondins, l’après-midi fut consacrée à une visite rapide de la ville, afin d’inciter notre hôte à revenir, ce qu’il a promis de faire dès l’an prochain. Notre point de départ fut la Bourse du Travail, qui redevient très belle de l’extérieur et dont les trésors internes justifient amplement son classement, puis la Victoire, un crochet par la synagogue avant d’arriver au musée d’Aquitaine. La mairie et la cathédrale nous incitèrent à prendre le tramway jusqu’aux Quinconces (monument aux Girondins) avant de revenir jusqu’au Grand Théâtre et de remonter le cours de l’Intendance jusqu’à la place Gambetta pour photographier quelques mascarons et nous reprîmes le bus. Nous allons bien dormir.

         Trois photos de la conférence :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6019322179959032609?authkey=CKrp0puPr5rGWw

Et ce n’est pas fini…

Commenter cet article