Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Le diable de la République.

1 Décembre 2011, 09:13am

Publié par Bernardoc

         L’Huma-Dimanche m’avait averti de la diffusion de ce reportage hier soir. Mais l’article introductif de Frédéric DURAND, se terminant par « …on aurait sans aucun doute pu vérifier  que, depuis sa naissance, le Front National est avant tout un parti de droite, avec des idées de droite », semblait indiquer que ceci n’allait pas ressortir du documentaire de Jean-Charles DENIAU.

         Et bien ce n’est pas mon avis : la genèse de ce parti issu du groupuscule fasciste Ordre nouveau, lui-même ayant remplacé Occident après la dissolution de ce dernier, montrait très clairement les origines de ce mouvement dans lequel l’actuel ministre de la défense, Gérard LONGUET avait fait ses premières armes en compagnie d’autres acolytes qui sont passés plus ou moins longuement au gouvernement.

         Après l’explication de la prise de pouvoir de Le Pen père, sont intervenus également d’anciens cadres du parti, exclus par la volonté du président de cette entreprise familialo-politique héréditaire, qui illustraient bien le mode de fonctionnement de l’organisation quadragénaire.

         S’ensuivait un débat au cours duquel on a pu remarquer l’absence d’un représentant du Front de Gauche, sans explication donnée à l’antenne pour cette absence. Mais tu parles d’un débat : tout le monde parlait en même temps et souvent il était impossible d’entendre et comprendre ce qui se disait sur le plateau. Il me semble que dans la plupart des classes il existe davantage de règles d’écoute et de prise de parole qui permettent aux intervenants de s’entendre. Depuis que j’ai animé des ateliers de pratique professionnelle, avec leur protocole rituel qui évite aux gens de se mettre en danger, mais aussi d’écouter et de s’impliquer, je ne supporte plus ce brouhaha qui n’est rien d’autre qu’un simple manque de courtoisie qui interdit le dialogue et l’intercompréhension.

         Pour résumer : un bon documentaire mais un mauvais débat.

Et ce n’est pas fini…

Commenter cet article