Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Lettre ouverte CoReM.

8 Décembre 2014, 17:19pm

Publié par Bernardoc

Monsieur le Président de l’UMR,

 

         Je ne prends pas la peine de vous envoyer copie de cette lettre ; chaque fois que je vous ai écrit, vous n’avez même pas eu la courtoisie d’accuser réception. Moi qui ai pratiqué les métiers pour lesquels j’avais été formé jusqu’à ma retraite, en face à face avec des élèves, des parents ou des enseignants, je n’aurais jamais pu me permettre d’avoir cette attitude méprisante vis-à-vis de ceux qui s’adressaient à moi.

         Vous m’annoncez, dans votre circulaire du 4 courant, que mon allocation annuelle provisoire va subir une baisse de 33,28%, pour me garantir « le versement de [ma] rente à vie ». Comment voulez-vous que nous vous croyions ? Il y a une dizaine d’années, c’était déjà – 16% qui devaient régler vos problèmes de gestion. J’ai toujours des articles achetés à la CAMIF et garantis à vie, ce qui m’avance bien, et c’est ce qui risque d’arriver bientôt au CoReM. Qui me versera ma rente lorsque vous aurez disparu ?

         Pourtant, à l’époque vous aviez embauché de jeunes loups financiers qui devaient toucher un salaire sans commune mesure avec ceux des adhérents Mrifen (eh oui, je suis vieux, j’ai milité à la Mrifen !). Je suppose qu’on leur a offert un pont d’or pour une rupture conventionnelle, maintenant qu’ils ont joué – et perdu – un tiers de nos économies.

         Je n’ai pas encore rejoint le C.I.D.S. (Comité d’information et de Défense) mais maintenant la coupe est pleine et je ne devrais pas tarder à le faire avec mon épouse, lésée comme moi.

         Inutile de vous dire que je ne vous crois pas lorsque vous m’assurez de vos « sentiments mutualistes les meilleurs ».

Bernard P. SARLANDIE

Et ce n’est pas fini…

Commenter cet article