Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Régionale COREM Bordeaux 2012.

13 Juin 2012, 10:22am

Publié par Bernardoc

         Comme chaque année j’y suis allé, comme chaque année il y avait à peine une vingtaine de personnes (pour cinq départements ! mais soyons honnêtes, si cette réunion avait lieu à Agen ou Périgueux je ne me déplacerais pas), comme chaque année les gens étaient critiques, car floués une fois ils ont une crainte palpable de se faire rouler une deuxième fois. De plus ces assemblées ne servent à rien, sinon à faire promener des administrateurs, élus à trois ou quatre échelons de la base,  aux quatre coins du pays, car il n’y a absolument aucune décision, aucune motion, aucune remontée de ces rencontres.

         Cette année, comme toujours c’est un salarié, le directeur général, et non plus un militant qui vient nous présenter les résultats, et hier soir nous avons eu droit à un plaidoyer économique directement inspiré de la troïka (UE – BCE – FMI), sans aucun soupçon de questionnement quant au bien-fondé de cette politique capitalistique. Lorsque les « gestionnaires » nous ont parlé d’une juteuse affaire financière qui nous avait rapporté un profit de 230% en deux ans, je me suis permis de faire remarquer que  nous étions bien loin de la solidarité et des valeurs mutualistes qui nous avaient animés lors de notre adhésion à la Mrifen, je suis vraiment apparu comme un naïf qui n’y connaissait vraiment rien.

         Un rapport annuel nous a été remis, qui illustre bien la façon de fonctionner de l’entreprise Corem ; par exemple, on y parle de collaborateurs. Outre le fait que ce terme ne s’est pas complètement débarrassé, à mes yeux d’archéo au moins, des relents remontant aux heures les plus noires de notre histoire, il n’existe pas dans le code du travail qui, lui, ne connaît que des salariés. Les femmes représentent pratiquement 2/3 des salariés, mais comme dans toute bonne entreprise du CAC 40 (non, non, le Corem n’y est pas encore !), la part des femmes diminue au fur et à mesure que l’on s’élève dans la hiérarchie. Une stratégie marketing (tiens, je croyais qu’on parlait de mercatique en français) permet de verser une prime de 1 500 € « liée à l’atteinte des objectifs ». Solidarité dites-vous ?

         Allez, ça suffit pour cette année, nous verrons un autre aspect dans un an.

Et ce n’est pas fini…

 

Commenter cet article