Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Rentrée.

5 Septembre 2012, 00:07am

Publié par Bernardoc

         Une ancienne collègue que j’ai retrouvée parente d’élèves quelques années plus tard, a dit à son fils lors de ma dernière année d’activité : « Profites-en bien, car tu ne retrouveras pas une rentrée Sarlandie ».

         Et qu’avaient-elles de particulier mes rentrées ? Rien de spécial ; en fait je me contentais de mettre en pratique les préceptes du recteur MONTEILH (un grand recteur de Bordeaux), principes adoptés ensuite lorsque Madame ROYAL était ministre de l’école (ou quelque chose d’approchant).

         Le premier principe concernait l’accueil des 6èmes : ces grands de CM2 qui d’un seul coup se retrouvaient « petits » sixièmes : nouvel environnement, nouvelle manière de vivre sa scolarité, nouvelle échelle d’établissement,…De nouvelles habitudes devaient donc être prises, l’établissement devait être apprivoisé, afin que l’année de 6ème se déroule au mieux.

         Le premier jour de classe était réservé aux 6èmes  : « Le collège est à eux ». Moment privilégié avec l’équipe éducative, même si certains profs râlaient car ce jour-là ils n’avaient que trois heures de cours, et non pas une journée. Découverte des lieux : CDI, infirmerie, vie scolaire, salles spécialisées, demi-pension,…repas pris en commun avec les adultes : tout pour établir la confiance entre ces nouveaux élèves et leur entourage.

         Le lendemain, alors que rentraient les 5èmes et les 4èmes , une demi-journée chacun, les 6èmes étaient en excursion, plus ou moins loin, afin de permettre soit de lancer des projets, soit tout simplement de voir les élèves comme des enfants, hors d’un environnement scolaire.

         Enfin, quand rentraient les 3èmes, les « petits » pouvaient souffler un jour avant d’entamer leur véritable emploi du temps, en même temps que l’ensemble des élèves.

         Oh bien sûr, ce n’était pas toujours l’enthousiasme généralisé, et certains collègues regrettaient cette perte de temps, comme ils n’appréciaient pas ces « heures de vie de classe », pourtant insuffisamment nombreuses à mon goût.

         Cela me rappelle mes courtes années de CPE lorsque, avec l’équipe des surveillants, nous avions réussi à convaincre la direction du lycée que l’accueil des 2ndes serait sans doute plus efficace et moins impersonnel si les profs principaux accueillaient leur classe et ne laissaient pas cette tâche aux surveillants ! J’étais à l’époque sidéré de voir le nombre de profs défiler dans mon bureau pour me demander ce qu’ils devaient faire pendant cette demi-journée.

         Souvenirs, souvenirs…Vous comprenez que j’apprécie ma retraite.

Et ce n’est pas fini…  

Commenter cet article