Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Sur la rive droite de l'estuaire.

6 Décembre 2011, 07:51am

Publié par Bernardoc

         Pendant que nous étions à Aubeterre, nous sommes partis une journée jusqu’à Royan, avec escale à Talmont, un autre des plus beaux villages de France, village que nous avions découvert à la lecture du livre Avis de tempête sur Cordouan (voir plus haut).

         Village à peu près désert à cette époque de l’année, mais néanmoins réservé aux piétons. Avantage : le parking était gratuit ! A travers les petites ruelles nous arrivâmes jusqu’au cimetière qui entoure l’église Ste Radegonde au sein de laquelle nous remarquâmes la fameuse frégate, ex-voto qui avait été dérobé dans le roman. Site surprenant : on aurait imaginé un château fort  plutôt qu’une église à cet endroit.

         Après nous être un peu promenés le long du chemin côtier et restaurés dans La Brise, une crêperie, nous décidons de pousser jusqu’à Royan. La ville, et notamment le front de mer, que nous n’avons parcouru qu’en voiture, nous a paru, et c’est un euphémisme, « manquer de style ». C’était la deuxième fois que nous y venions, mais la première fois c’était pour rendre visite à Jeanne, et c’était tout à fait différent. Nous avons fait quand même une halte et sommes entrés dans la cathédrale en béton, consacrée en 1958 en présence du Président de la République d’alors, René COTY : encore une entorse à la laïcité ? Je n’ai rien contre ces bâtiments, reflets d’une époque révolue, mais nous avons constaté que vingt ans plus tard la maîtrise de la matière n’était guère différente que dans les années ’30 et la cathédrale se délitait un peu comme la Bourse du Travail de Bordeaux. Même si c’est un édifice religieux, on peut quand même déplorer cet état de fait.

         Le lien suivant vous fera partager un peu de nos visites.

https://picasaweb.google.com/112734244000396611033/TalmontRoyan?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJWWu8Cii43QywE&feat=directlink

 

Et ce n’est pas fini… 

Commenter cet article