Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Avec les médaillés de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif.

1 Décembre 2019, 08:36am

Publié par Bernardoc

Comme chaque année, j'étais invité ès qualité (Président de l'AMOPA-Gironde) à la remise des m

édailles de bronze de ce ministère. Bien entendu, je fus sollicité pour remettre un certain nombre de médailles, non pas au seul Haillanais décoré cette année, mais à une bonne dizaine de personnes pour lesquelles il fallait trouver un petit mot sympa en fonction de l'éloge qui était lu juste avant.

Mais ce fut aussi l'occasion de rencontres avec le milieu sportif et associatif, et le plaisir d'être reconnu par plusieurs personnes décorantes ou décorées.

Ainsi, et je dois dire que cela m'a fait plaisir, la Directrice Départementale de la Cohésion Sociale se souvenait qu'elle m'avait décoré l'an dernier et que j'étais le père de Guilhem.

La principale du collège Jean ZAY de Cenon vint me trouver à la fin pour me dire que les ateliers d'analyse de pratiques professionnelles que j'avais animées pour des chefs d'établissement en Lot-et-Garonne il y a quelques années l'avait aidée dans sa réflexion personnelles. Nous avions eu des parcours professionnels similaires avec cette collègue, voire même agi dans le même établissement, mais à des époques différentes.

Avec le vice-président du CROS (Comité Régional Olympique et Sportif), nous partageons les mêmes livres de poésie à faire découvrir aux élèves dans le cadre de l'association Lire et faire lire.

La cérémonie fut plus courte que d'habitude, un grand nombre de récipiendaires n'ayant pas jugé utile de se déplacer ni même de s'excuser : j'ai trouvé que cela faisait tache et montrait même un certain mépris pour les parrains qui les avaient proposés pour cet honneur. Mais même aux Palmes Académiques on a ce genre de réaction et c'est bien dommage pour les gens qui s'investissent dans les associations.

Et ce n'est pas fini...

Avec les médaillés de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif.Avec les médaillés de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif.Avec les médaillés de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif.
Avec les médaillés de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif.Avec les médaillés de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif.Avec les médaillés de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif.

Voir les commentaires

Perplexité.

30 Novembre 2019, 09:47am

Publié par Bernardoc

Lors de la dernière réunion du CDCA nous a été distribué un petit carnet dont la couverture figure ci-dessous.

A priori c'était plein de bonnes intentions ; je pensais y trouver un recueil indiquant comment et où « Le Département est présent...auprès des personnes en situation de handicap ». Je me trompais, il s'agit simplement d'un carnet de feuilles blanches destinées à recueillir des notes.

Entre les deux membres de phrases on distingue des points qui se veulent, je pense, être du braille. Je ne sais pas si le format est adapté aux machines à braille, mais en y regardant de plus près, il n'y a aucune aspérité sur la couverture, alors que le braille est une écriture en relief. Tant pis pour les aveugles !

J'ai beaucoup trop de respect pour le conseil départemental pour penser que c'est du foutage de gueule, mais je dirai cependant qu'il s'agit d'une communication pour le moins loupée.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Bientôt le 1er décembre.

29 Novembre 2019, 14:30pm

Publié par Bernardoc

Comme vous ne trouverez pas cette information dans votre boîte aux lettres ni sur les panneaux municipaux, je pense intéressant, pour ne pas dire indispensable, de vous la faire connaître.

En France, le nombre total de découvertes de séropositivité a diminué en 2018 par rapport à 2017*, après plusieurs années de stabilité.

En agissant avec des moyens adaptés auprès des populations les plus concernées et grâce à l’engagement sans faille de personnes comme vous, donateurs de Sidaction, nous pouvons faire reculer l’épidémie de VIH/sida

Ce n’est pas le moment de fléchir.

Ensemble, intensifions nos efforts.

 Je continue le combat

Il faut une vigilance de chaque instant pour empêcher l’épidémie de regagner du terrain.

Ne laissons personne de côté. Nous avons besoin de votre don pour financer notre riposte face au VIH (recherche, prise en charge, sensibilisation), auprès de tous les publics, auprès des plus jeunes notamment, qui ne sont pas concernés par la tendance à la baisse. En effet, chez les moins de 25 ans, les découvertes de séropositivité sont en hausse**.

A l’approche de la journée mondiale de lutte contre le sida, soyons plus déterminés que jamais

*Le total des nouveaux diagnostics VIH a baissé de 7% en 2018 par rapport à 2017. 

  • / ** Chiffres du Bulletin Santé Publique France d’octobre 2019.

  • Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Journée syndicalo-pédagogique.

28 Novembre 2019, 22:55pm

Publié par Bernardoc

La dernière fois que j'avais entendu parler pédagogie au syndicat, c'était lors d'un congrès régional, il y a plusieurs années.

Aujourd'hui était proposée une journée de formation syndicale sur le thème « Segpa -enseignement adapté - ulis -inclusion du handicap ». Ayant dirigé pendant six ans un collège avec Segpa et UPI, père d'une enfant handicapée et membre CGT du bureau de la Formation Spécialisée pour les Personnes Handicapées du CDCA (Conseil Départemental pour la Citoyenneté et l'Autonomie), je ne pouvais faire autrement que participer à cette journée. Et je n'étais pas le seul : nous étions 26 et la salle de réunion du syndicat était pleine. Il y avait de nombreuses catégories : certifiés, PE, AESH, CPE, PLP,...

Jean, un des trois référents syndicaux nationaux responsables de l'ASH rappela les positions de la CGT sur ces thèmes et brossa un tableau sur l'évolution au cours de ces vingt dernières années. Les problèmes qu'il soulevait étaient corroborés par les témoignages des présents, tous militants pédagogiques engagés et enthousiastes dans leurs combats et dans leurs réussites. J'aurais pu avoir plaisir à travailler avec eux, comme j'en avais eu en travaillant avec Jean-François, mon directeur de Segpa.

Je suis rassuré, tant qu'il y aura de tels militants pour défendre l'école de la République, nos enfants seront en de bonnes mains.

Nous nous sommes séparés en nous promettant de prolonger ces réflexions et Jean nous a suggéré d'organiser un second stage avec un mouvement pédagogique, et pourquoi pas l'ICEM, Freinet étant toujours d'une brûlante actualité, notamment avec ce genre d'EBEP (Elèves aux Besoins Educatifs Particuliers).

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Peut-on vivre sans Internet ?

27 Novembre 2019, 09:34am

Publié par Bernardoc

Tiré de le mag radins.com du 18/9/19

Dans un monde hyperconnecté, il est assez difficile de croire qu'il est possible de vivre sans internet. Pourtant, malgré tous ses bienfaits, il est indispensable de se déconnecter de temps en temps du monde digital.

Internet tient une grande place dans notre société. Il nous accompagne au quotidien, partout où nous allons, et quoi que nous fassions. Désormais, le web n’est plus qu’un simple outil pour communiquer, c’est également une aide à portée de main qui nous facilite considérablement la vie. Grâce à internet, nous pouvons faire nos courses sans bouger de chez nous, réserver notre hôtel ou prendre un billet d’avion. Nous pouvons aussi régler nos impôts et nos factures en ligne. En grand vivier de connaissance qu’il est, Internet nous donne les informations dont nous avons besoin pour avancer dans nos travaux de recherche ou permettre à nos enfants d’élargir leurs connaissances. D’ailleurs, de plus en plus d’enseignants renvoient leurs élèves sur internet pour effectuer des recherches. Internet peut même nous aider dans notre recherche d’emploi et le développement de notre réseau professionnel. Grâce à des réseaux tels que LinkedIn ou Viadeo, il est plus facile de nouer des connaissances professionnelles et de trouver une offre qui correspond le mieux à notre profil. Internet est aussi un moyen de divertissement : jeux en ligne ou vidéos, internet nous propose de multiples manières de nous amuser par l’intermédiaire de notre écran.

En France, seule une minorité de la population vit sans internet. Certains font délibérément ce choix, d’autres la subissent par manque de moyens financiers ou de formation adéquate, mais pour beaucoup, il est assez difficile de se passer de cette avancée de la technologie. C’est pour cela que des initiatives sont prises un peu partout dans le monde pour aider certains à se déconnecter pour un temps. Aux États-Unis, par exemple, une école, la WaldorfSchool of the Peninsula, propose un programme d’enseignement où tout ce qui a trait à internet est proscrit. En Allemagne, une fois 19 heures passées, Volkswagen débranche son serveur BlackBerry pour permettre à ses cadres de se déconnecter malgré eux. En Suisse, l’Office de tourisme a mis en place des vacances sans internet dans les hôtels.

De temps en temps vivre sans internet est indispensable pour mieux profiter de la vie, revenir aux sources, s’émanciper de la vie virtuelle et apprécier le moment présent et les multiples facettes du monde réel. Plus facile à dire qu’à faire, le « digital detox » nécessite une bonne volonté et surtout d’autres occupations. Selon Paul Miller, un journaliste qui a réussi la prouesse de vivre sans internet pendant un an, l’important est d’avoir un autre centre d’intérêt. Pour ne pas être tenté d’avoir les yeux constamment rivés sur l’écran, il est nécessaire de trouver de nouvelles activités susceptibles de raviver votre intérêt. Faites du jardinage, prenez un engagement associatif, etc. pour vous occuper sans allumer votre ordinateur. Le but du digital detox n’est pas de renoncer à internet, mais de limiter son utilisation. Pour cela, vous pouvez fixer vos limites en mettant en place un système d’alarme qui définit le moment où vous devez utiliser internet et celui où vous devez arrêter la connexion. Pour supporter la déconnexion, ne restez pas oisif. Profitez de ce moment pour ranger votre maison, faire votre lessive ou tout simplement sortir et rencontrer vos amis.

Et n'oubliez pas : .Les réseaux sociaux vous empêchent de lire 200 livres par an

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

La culture gé. Selon Miss France

26 Novembre 2019, 08:30am

Publié par Bernardoc

1) Trouvez les fautes d'orthographe dans la phrase suivante : "Il c'est écoulé quatres semaines depuis le début de l'aventure Miss France"

2) Sur quelle île Napoléon Bonaparte a-t-il fini sa vie ?

3) Quel est le plus long fleuve de France métropolitaine ?

4) Qui a prononcé l'appel du 18 juin 1940 à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC ?

5) Complétez le titre de cette peinture à l'huile sur toile réalisée par Théodore Géricault : "Le radeau de..."

6) Retrouvez l'ordre des quatre premières du concours Miss France, sachant qu'Estelle est mieux classée que Mélissa mais moins bien que Marion, alors que Marie finit 3e dauphine.

7) Au sujet de quelle affaire célèbre Emile ZOLA a-t-il publié son article "J'accuse" en 1898 ?

8) Depuis le 1er janvier 2016, combien de régions la France compte-t-elle (outre-mer compris) ?

9) J'étais prête à acheter ce manteau d'exception à 700 euros mais je découvre qu'il est soldé 15% moins cher. Combien va-t-il me coûter ?

10) Traduisez en anglais : "Si je suis élue Miss Univers, ma mission consistera à faire briller la France au-delà de nos frontières et être l'ambassadrice de nos talents, de nos savoirs-faire et de notre diversité".

Actualité

1) Dans quelle ville française s'est déroulée le G7 du 24 au 26 août ?

2) Quel Français a reçu un hommage national au mois de septembre ?

3) Quel chanteur, devenu cette année le premier milliardaire du rap, est le mari de Beyoncé ?

4) Le 6 juin de cette année, de quel événement historique avons-nous célébré les 75 ans ?

5) Quel est le prénom de la célèbre Suédoise de 16 ans qui milite contre le réchauffement climatique ?

6) Qui sont les célèbres parents du jeune Archie, né à Londres le 6 mai 2019

7) Quel film de super-héros, sorti en 2019, clôt un cycle de 22 films dans la saga Marvel ?

8) Qui chante "Balance ton quoi" (le single est sorti en 2019) ?

9) Quelle nation a remporté la coupe du monde de rugby 2019 ?

10) Dans quelle ville est-il possible de visiter le MUCEM (musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée) ?

La France dans le monde

1) Qui a représenté la France à l'Eurovision 2019 ?

2) Quel produit d'exception s'obtient après gavage des oies ou des canards ?

3) En mars 2019, quelle maison a présenté de façon posthume la dernière collection créée par Karl LAGERFELD ?

4) Quel monument parisien a pour surnom "La Dame de fer" ?

5) Quelle chanteuse d'origine malienne interprète le titre "Pookie" ?

6) Quelle Miss France a remporté le titre de Miss Univers en janvier 2017 aux Philippines ?

7) Quel est le seul acteur français à avoir remporté l'Oscar du meilleur acteur ?

8) Quel roman d'Antoine de Saint-Exupéry est le deuxième ouvrage le plus traduit dans le monde après la Bible ?

9) A quelle boisson associe-t-on le nom de Dom Pérignon ?

10) Qui est Teddy RINER ?

Pour aller plus loin

1) Quel humoriste, dont le dernier spectacle s'intitule "Titre", fait partie du jury de Mask Singer ?

2) De quel groupe le film Bohemian Rapsody raconte-t-il l'histoire ?

3) Qui est l'actuel ministre de l'Education nationale ?

4) Quel leader d'extrême droite est devenu officiellement président du Brésil le 1er janvier 2019 ?

5) Quelle grande dame, icône de la discrimination des femmes en France, a fait son entrée au Panthéon en juillet 2018 ?

6) Quel réseau social a pour logo un fantôme blanc ?

7) Quelle série de Netflix a pour héros la famille Shelby ?

  1. Quel élément de 93 mètres de haut, disparu dans l'incendie du mois d'avril 2019, l'architecte Viollet-le-Duc avait-il bâti sur Notre-Dame de Paris ?

  2. Quel acteur s'est mis à la guitare et à la chanson pour interpréter "Shallow" au cinéma ?

    10) Qui est Pierre Hermé ?

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Au secours Cuba !

25 Novembre 2019, 09:09am

Publié par Bernardoc

Il me semble qu'il y a deux réussites de la révolution cubaine qui n'ont jamais été remises en cause : la santé et l'éducation.

Il y a quelques années, des médecins cubains étaient envoyés au Venezuela : c'était l'opération « Médecins contre pétrole ». Et à chaque coup dur dans le monde, Cuba n'est jamais la dernière à envoyer des secours sanitaires.

Mais il y a une information que bien peu de média ont relayé. Un conseiller régional PCF rappelle que « La loi santé a ouvert la possibilité aux territoires d'outre-mer d'employer des médecins cubains pour pallier les difficultés de recrutement à l'origine des déserts médicaux.» Il rajoute « par principe d'égalité républicaine, cette possibilité doit être valable pour l'ensemble du territoire français. »

Sera-t-il entendu en proposant un accord avec Cuba qui prévoit l'envoi de 24 généralistes pour couvrir 16 déserts médicaux en Ardèche et l'affectation de 4 spécialistes à la maternité de Privas ?

On peut en douter alors que depuis deux ans la politique est faite pour diviser la France en deux camps (ce n'est pas moi qui l'ai dit!) : ceux qui ont tout et refusent de le partager et ceux qui ne sont rien. Mais enfin, en arriver là, c'est quand même un constat d'échec pour des décennies de politique de santé désastreuse.

Et nous, on ferait quoi pour Cuba ?

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Est-ce cela que nous voulons ?

24 Novembre 2019, 16:40pm

Publié par Bernardoc

Volià où nous conduit cette politique de droite extrême.

Maria avait deux enfants
Deux garçons dont elle était fière
Et c'était bien la même chair
Et c'était bien le même sang


Ils grandirent sur cette terre
Près de la Méditerranée
Ils grandirent dans la lumière
Entre l'olive et l'oranger

C'est presque au jour de leurs vingt ans
Qu'éclata la guerre civile
On vit l'Espagne, rouge de sang
Crier dans un monde immobile

Les deux garçons de Maria
N'étaient pas dans le même camp
N'étaient pas du même combat
L'un était rouge, et l'autre blanc

Qui des deux tira le premier
Le jour où les fusils parlèrent
Et lequel des deux s'est tué
Sur le corps tout chaud de son frère ?

On ne sait pas, tout ce qu'on sait
C'est qu'on les retrouva ensemble
Le blanc et le rouge mêlés
À même les pierres et la cendre

Si vous lui parlez de la guerre
Si vous lui dites liberté
Elle vous montrera la pierre
Où ses enfants sont enterrés

[Refrain]
Maria avait deux enfants
Deux garçons dont elle était fière
Et c'était bien la même chair
Et c'était bien le même sang.

Jean FERRAT

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Retaites : attention, DANGER !

23 Novembre 2019, 10:51am

Publié par Bernardoc

QUELQUES PROPOSITIONS CGT – UCR QUI NOUS CONCERNENT PARTICULIÈREMENT

Augmenter les recettes au lieu de creuser le « trou ». Les cotisations sociales, « salariales » ou « patronales », font partie du salaire. Il faut les augmenter, re­venir sur les 70 milliards d’exonérations et exemptions en 2020, dont environ 10 Md non compensés.

- Garantir la possibilité d’un départ à 60 ans à taux plein.

- Permettre des départs anticipés au titre de la pénibilité dès 55 ans, voire 50 ans pour les métiers cumulant pénibilité et insalubrité.

- Assurer un niveau de pension d’au moins 75 % du revenu d’activité pour une carrière complète et suppression de la décote.

- Elever le minimum de pension nette au niveau du Smic net pour une carrière complète ;

- Indexer les pensions sur l’évolution des salaires, plus favorable. Dans l’immé­diat indexer toutes les pensions sur l’inflation et effectuer un rattrapage.

- Lutter pour l’égalité salariale effective femmes – hommes.

- Supprimer la Casa.

- Supprimer l’augmentation de la CSG des retraités préalablement à sa transfor­mation en cotisations sociales.

- Préserver la réversion et l’harmoniser par le haut.

- Conquérir une Sécurité sociale intégrale financée sur la base du salaire socialisé.

- Inclure la perte d’autonomie dans la branche maladie de la Sécurité sociale.

TOUTES nos propositions sont incompatibles avec la réforme proposée par Macron et Delevoye. C’est pourquoi l’UCR-CGT participera à la lutte contre le projet de réforme, en particulier le 5 décembre, pour le maintien et la reconquête de nos ré­gimes de retraite, pour gagner sur NOS revendications.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Le Premier Ministre ne répond pas à la gravité de la situation

22 Novembre 2019, 15:26pm

Publié par Bernardoc

Communiqué

Les collectifs : Inter-Blocs, Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux et les associations : Printemps de la Psychiatrie et Coordination Nationale des Comités de Défense des Maternités et des Hôpitaux de Proximité ainsi que les organisations syndicales représentatives médicales et paramédicales : AMUF, APH, CFE-CGC, CFTC, CFDT, CGT, SUD, UNSA, réagissent ensemble aux annonces faites ce matin par le Premier Ministre.

Ils notent que pour la première fois le gouvernement à son plus haut niveau réagit à une mobilisation qui a débuté il y a plusieurs mois dans les services d’urgence et qui s’est étendue à l’ensemble de l’hôpital et des établissements médicosociaux et sociaux, touchant l’ensemble des catégories professionnelles.

Elles considèrent que ces annonces sont très loin de répondre aux attentes des personnels dont nous rappelons les revendications :

  1. - Renforcement des moyens financiers significativement pour les établissements, ce qui passe par une revalorisation de l’ONDAM d’au moins 4 % dans le cadre du projet de Loi de Finances de la Sécurité Sociale.

  2. - Recrutement de professionnel.le.s supplémentaires immédiatement et plan de formation pluridisciplinaire.

  3. - Revalorisation générale des salaires et reconnaissance des qualifications des professionnel.le.s.

  4. - Arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services. Réouvertures de lits là où cela est nécessaire, à la hauteur des besoins de la population. Réouvertures des structures ambulatoires pour la Psychiatrie.

  5. - De réelles mesures qui garantissent l’accès, la proximité et l’égalité de prise en charge pour la population sur tout le territoire.

 

Nous exigeons de véritables négociations et d’être reçus par le Président de la République et le Premier Ministre pour sortir de la crise actuelle.

Nous poursuivons ensemble la mobilisation et réaffirmons aujourd’hui notre volonté et détermination d’avancer tous ensemble dans le but commun de défendre les conditions de travail de nos collègues et d’assurer la qualité et la sécurité des soins de nos patients.

Le samedi 30 novembre 2019 autour d’initiatives et d’action de sensibilisation des professionnels, des patients et de leurs familles dans et autour des établissements.

Le mardi 17 décembre 2019 pour une journée nationale de grève et de manifestations.

Paris , le 20 novembre 2019

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires