Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Auront-ils entendu ?

5 Octobre 2021, 18:23pm

Publié par Bernardoc

Je parle de nos gouvernants. Pourtant, André BRUNEEL, député communiste du nord, a fait une brillantissime intervention à l'assemblée cette après-midi. Il a rappelé toutes les revendication de la France qui n'en peut plus et crève alors que les profits capitalistes suffiraient à payer nos retraites pendant une vingtaine d'années.

Le ciel était clément à Bordeaux aujourd'hui et nous n'avons pas eu besoin d'imper ou de parapluie. Nous étions plusieurs milliers (Sud ouest parle de 4 000, je vous laisse le soin de réajuster). Un peu de dépit de voir que les retraités étaient plus nombreux aujourd'hui que le 1er ; peut-être faudra-t-il enfin se poser la question de ces journées à répétition plutôt qu'une semaine (à minima) tous ensemble ? Surtout que les slogans ont quasiment disparu, quant à L'Internationale, ce beau chant d'espoir, je pense que les gens ne la connaissent plus. Espérons au moins que la population aura lu les tracts appelant à la manif en précisant les revendications.

Enfin, bon, c'est pas gagné : l'avenir s'annonce sombre.

Et ce n'est pas fini...

Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?
Auront-ils entendu ?

Voir les commentaires

Castelsardo.

4 Octobre 2021, 13:45pm

Publié par Bernardoc

Entre Tiempo Pausania et Castelsardo, nous avons traversé la valéée de la lune : immenses blocs de granit entourés d'un maquis touffu dont l'érosion dessine différentes sculptures, la plus connue étant sans conteste le rocher de l'éléphant, juste à la sortie de la vallée, avant d'arriver à Castelsardo. Difficile de faire une photo du rocher seul et des cavités à sa base, anciennes sépultures, tant les gens se pressent autour.

Notre car ne pouvait monter à l'assaut de la vieille ville de Castelsardo, et nous dûmes prendre une navette pour nous éviter quelques centaines de marches.

Cette petite ville perchée sur un promontoire d'origine volcanique n'était pas sans me rappeler Erice en Sicile. Le château des Doria, construit au XII° siècle, domine la ville. Il est maintenant transformé en musée de la vannerie et du tressage méditerranéen ( y compris des bateaux qui ressemblent à s'y méprendre au Kon-tiki) et abrite également quelques machines de guerre ou armures du Moyen Age. Nous avons eu droit à un récital sarde de la part de Luigi au-dessus du puits du château.

En redescendant par les ruelles en escaliers de la vieille ville, nous avons pu nous rendre compte que l'activité tressage est encore bien vivante, mais pour combien de temps ? Les tresseuses n'étaient pas dans leur prime jeunesse.

Un repas nous attendait ensuite dans une ferme-auberge (agriturismo).

Et ce n'est pas fini...

 

Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.
Castelsardo.

Voir les commentaires

En route vers l'ouest.

3 Octobre 2021, 12:28pm

Publié par Bernardoc

Valises bouclées, ce soir nous dormirons à Alghero. Première étape : Tempio Pausania que nous atteindrons après une traversée de forêts de chênes-liège, industrie de la région, qui n'est pas sans rappeler ce que nous avions vu au Portugal.

Située dans l'arrière-pays, cette deuxième ville importante de la Gallura est construite toute en granit, une autre des richesses de la région. Fondée par les Romains, cette ville se développa au Moyen Age et accueillit avec bonheur le chemin de fer en 1930.

Elle s'étend autour de deux places : celle de la mairie et celle des trois églises : la cattedrale di San Pietro, l'oratoire de Santa Croce et celui del Rosario. A l'intérieur, une croix avec une échelle de chaque côté, destinées à descendre le christ de la croix, et des bras articulés qui permettaient de les mettre le long du corps pour le transport lors des processions. Nous verrons la croix encadrée d'échelles au moins une autre fois.

Nous sommes arrivés à Tempio Pausania dans une ville encore endormie, mais Luigi a fait ouvrir une boutique de liège ce qui a permis divers achats en cette matière, chapeaux, casquettes, boucles d'oreille,...

En déambulant dans les rues désertes, nous avons pu découvrir une intéressante expo-photo (temporaire?) sur les anciens métiers.

Après la pause technique capuccino, nous rembarquons direction Castelsardo via la vallée de la lune.

Et ce n'est pas fini...

En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.
En route vers l'ouest.

Voir les commentaires

On lâche rien !

2 Octobre 2021, 08:35am

Publié par Bernardoc

Le mardi 5 octobre 2021

MOBILISÉS par la GRÈVE et la MANIFESTATION

À Bordeaux à partir de 11h30, place de la République

OO Pour un avenir meilleur ;

OO Stop à la distribution d’argent public au capital sans contrepartie sociale et environnementale ;

OO Stop aux attaques des conditions salariales et de travail des salariés ;

OO Pour une véritable justice sociale ;

OO Gagnons une autre répartition des richesses ;

OO Gagnons l’augmentation des salaires, gagnons un smic à 2000 euros mensuel ;

OO  Gagnons les 32h hebdomadaires sans perte de salaire ;

OOGagnons une autre logique économique afin de créer les emplois et répondre aux besoins de la population par une reconquête des services publics et de l’industrie.

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

200 vieux sur le pavé bordelais.

1 Octobre 2021, 21:15pm

Publié par Bernardoc

On aurait pu être un peu plus ; est-on crédible dans nos revendications portées par si peu ? Et dire que la manifestation a été appelée par 9 organisations ! Il ne pleuvait pas, il ne faisait pas trop froid, un pique-nique en commun était prévu...Les gens en ont peut-être assez de ces journées ponctuelles qui ne débouchent sur rien. Espérons que mardi 5, nous serons plus nombreux dans la manif interprofessionnelle.

Nous avons commencé par un rassemblement pour soutenir la délégation reçue en préfecture, puis nous nous sommes rendus en cortège jusqu'à la place Gambetta où le compte-rendu de l'entretien nous a été restitué : comme d'habitude, les fonctionnaires ont écouté nos quatre délégués qui ont rappelé nos revendications (voir plus haut dans le blog), ont acquiescé et ont promis de les transmettre à qui de droit.

Nous n'avons pas déparé la place en pique-niquant, celle-ci étant régulièrement occupée par des person.ne.s de tous âges y prenant leur repas de midi sur le pouce.

Ensuite, chacun s'est dirigé vers le Grand Théâtre où de nouvelles prises de paroles ont eu lieu, et un mot d'ordre rigolo a fusé en direction du grand hôtel : « Les cossus au balcon ! ».

Je suis parti au bout d'une vingtaine de minutes, estimant avoir fait mon devoir de militant.

A mardi.

Et ce n'est pas fini...

200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.
200 vieux sur le pavé bordelais.

Voir les commentaires

Excursion vers le nord.

30 Septembre 2021, 15:33pm

Publié par Bernardoc

Départ à 8 heures de notre hôtel pour une journée jusqu'aux îles de la Maddalena. Mais d'abord, nous suivons la côte Esmeralda achetée au siècle dernier par l'Aga Khan qui y a fait construire Porto Cervo, qui n'est pas sans rappeler Port Grimaud, domaine de milliardaires russes ou arabes. Lorsque nous y arrivons vers 9 heures, le village était encore endormi et les immenses yachts à quai.

Après une courte balade à pied qui nous a permis de découvrir une étonnante concentration de plantes méditerranéennes avant d'arriver en ville, nous retrouvons notre car avec Antonello, notre chauffeur et Luigi, notre guide ; direction Palau pour l'embarquement vers les îles.

Nous n'étions pas les seuls et la traversée de vingt minutes fut très calme. En arrivant à La Maddalena (nom de l'archipel, de l'île principale et de la « capitale »), petite balade avant le déjeuner. L'après-midi, visite de la propriété de Garibaldi sur l'île de Caprera et salut à son tombeau impressionnant. Puis tour panoramique de la grande île avant la traversée retour.

Nous rentrerons à Olbia par une route différente qui nous conduira à notre premier monument nuragique : le tombeau des géants de Coddu Vecchiu.

Une journée bien remplie sous le soleil qui laissait bien augurer de notre périple dont vous pouvez voir le déroulement ci-dessous.

Et ce n'est pas fini...

Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.
Excursion vers le nord.

Voir les commentaires

Olbia en Sardaigne.

29 Septembre 2021, 14:22pm

Publié par Bernardoc

Deux mois après avoir visité le site d'Olbia à Hyères, nous voici donc dans la capitale de la Gallura, une des quatre Olbia fondée par les Phéniciens au X° siècle av JC. Contrairement à la première, celle-ci a continué de prospérer et compte maintenant environ 60 000 habitants.

Nous étions les premiers arrivés et avons donc eu tout le loisir de visiter la ville ; cela ne prend pas beaucoup de temps.

Première visite, le plus prêt de notre hôtel : la Basilica San Simplicio, édifice roman des XI° et XII° siècles bâti sur les ruines d'un temple romain dédié à Cérès, déesse de l'agriculture. Très simple, mais intéressante, elle présente deux originalités dans la construction : une alternance de piliers et de colonnes à l'intérieur (mais nous aurons l'occasion de rencontrer d'autres édifices catholiques similaires), et ce qui apparaît comme un rehaussement en briques des murs en granit.

De là nous avons rejoint le centre ville et arpenté le Corso Umberto 1, en zigzaguant entre les nombreuses terrasses abritant glaciers ou restaurants. A côté se trouve la Chiesa San Paolo Apostolo au superbe dôme en tuiles vernissées multicolores.

Nous avons tenté de visiter la baie d'Olbia en bateau, mais l'espace était occupé par le championnat d'Italie de « water-bikes », ce qui n'est pas les bicyclettes de piscine comme en France, mais les « jet-skis ».

Juste en face de l'hôtel, il y avait un parc dans lequel, à côté d'un bassin aux canards, se trouvait, un peu cachée, une étonnante statue d'un accouchement très réaliste.

Enfin, nous n'allons pas cacher notre bonheur d'avoir eu droit à de magnifiques levers du jour depuis notre balcon.

Et ce n'est pas fini...

Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.
Olbia en Sardaigne.

Voir les commentaires

En vol pour la Sardaigne.

28 Septembre 2021, 10:07am

Publié par Bernardoc

Ce fut un choix par défaut. L'an dernier, à la même époque, nous découvrions la Sicile avec Arts & vie. Si nous étions satisfaits, nous irions avec eux faire une escapade à Florence, que nous ne connaissons pas. Annulé pour cause de covid ; nous avions le choix entre remboursement ou un autre voyage. Dans le catalogue, il y avait un seul départ depuis Bordeaux : la Sardaigne. Va pour cette île, ce serait la troisième visite pour moi.

La nécessité d'être à l'aéroport à 4h15 a découragé un autre couple girondin de participer à ce voyage ; c'était pourtant un vol direct jusqu'à Olbia.

Sans l'avoir demandé j'étais près du hublot, j'ai dû donc pu, comme à mon habitude mitrailler les paysages, et notamment le survol d'Hyères, reconnaissable sans erreur grâce à la presqu'île de Giens et des îles d'or, à 7 heures du matin. Puis il y eût la Corse et les bouches de Bonifacio. Même si je n'avais pas eu un hublot, j'aurais pu changer car nous n'étions pas plus de 25 dans l'avion. J'ai honte de mon bilan carbone, mais nous n'avions ni les moyens, ni le temps d'y arriver en voilier comme Greta !

Nous avons eu toute la journée pour visiter Olbia, mais ça, c'est une autre chronique.

Et ce n'est pas fini...

En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.
En vol pour la Sardaigne.

Voir les commentaires

Les retraités doivent être entendus !

27 Septembre 2021, 18:49pm

Publié par Bernardoc

Déconfinement, fin du couvre-feu, réouverture des magasins, des restaurants, etc., en juin ont pu donner un sentiment de « Liberté ». Pour autant les crises : sanitaire, économique et sociale sont les « marqueurs forts » de cette période qui continue et accentue la détérioration des conditions de vie des retraités.

Cette situation est inacceptable.

Le 31 mars, ce sont plus de 20 000 retraités qui ont dépassé leurs craintes et leurs peurs pour agir unitairement et exprimer dans 180 manifestations et rassemblements leur colère et leurs exigences.

Exigences en matière d’augmentation des retraites et pensions, de protection sociale, de santé et de services publics.

Le gouvernement et le patronat ne tirent aucune leçon de leur gestion de la crise sanitaire ; ils font le choix de ne pas changer de cap, pire, ils accélèrent par leurs mesures autoritaires le processus de transformation de la société en poursuivant leur politique régressive. Ainsi, la réforme des retraites, rejetée en majorité par la population, revient dans l’actualité.

Heureusement, la Sécurité sociale, notre système de santé, l’ensemble des services publics, malgré les attaques, ont permis d’atténuer les effets de la pandémie et de la crise économique et sociale.

Les retraités et les actifs, les jeunes et les privés d’emplois refusent de

payer la crise.

Les retraités rejettent cette logique qui consisterait à dire et à penser qu’ils sont de manière inéluctable un coût pour la société.

Au contraire, c’est l’inverse, ils sont acteurs dans l’économie locale, dans la vie sociale, ils sont source d’emplois dans l’accompagnement des personnes âgées à domicile comme en établissement.

Les retraités vivent de plus en plus mal avec une baisse structurelle de leur pouvoir d’achat et qui de plus en plus sombrent dans la précarité.

C’est intolérable ! Dans la même période, le capital pour sa part a engrangé des profits : + 62 % pour les plus riches de la planète, + 170 milliards pour les milliardaires français.

Nos 9 organisations appellent a une nouvelle journée de mobilisations et d’actions pour exiger la satisfaction de leurs justes revendications :

- Augmentation et revalorisation immédiate des pensions dans le régime

public et des retraites de base et complémentaires dans le privé.

- Des revalorisations pérennes chaque année, pas de retraite inférieure au

SMIC.

- Un bulletin de pension mensuel et retraite pour tous.

- Des moyens supplémentaires pour nos services publics, en proximité, et dans notre système de santé publique (le soin, la prévention et la recherche).

- Pour une loi « autonomie » conforme aux attentes des personnels et

personnes concernées.

- Pour une Sécurité sociale financée par les cotisations sociales afin qu’elle

assure pleinement ses missions.

Le 1er octobre, créons une dynamique pour gagner sur nos revendications !

Le 1er octobre, soyons encore plus nombreuses et nombreux dans la rue !

A Bordeaux, 10 heures à la préfecture, puis pique-nique à Gambetta et 14 heures au grand théâtre.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Racée.

26 Septembre 2021, 11:03am

Publié par Bernardoc

J'ai eu l'occasion il y a quelques mois de parler de Rachel KHAN après l'avoir entendue à la radio. Ce qu'elle disait était très intéressant, surtout dans ce moment où certaines organisations laïques sont prêtes à souscrire à des accommodements raisonnables. J'ai donc acquis le livre ci-dessus, publié en mai 2021 aux éditions de l'Observatoire.

Ce livre, dans lequel elle clame son admiration pour Romain GARY/Emile AJAR et les auteurs antillais, est fondé sur l'explication de mots regroupés en trois parties :

    • Les mots qui séparent : souchien, racisé, afro-descendant, intersectionnalité, minorité, quota, cause ;

    • Les mots fourre-tout qui ne vont nulle part : vivre-ensemble, diversité,mixité et non-mixité, collectif ;

    • Les mots qui réparent : intimité, silence, invisible, création, désir, créolisation, signature.

L'évocation de chaque mot se termine par l'annonce du mot suivant.

Une phrase dans la conclusion de son livre évoque bien le besoin d'universalité : « Nous devons dialoguer pour bâtir des ponts faits d'interdisciplinarité, de pluralité, de créolité, pour enfin penser en archipels, bien plus qu'en chapelles ».

Vraiment tout le contraire du communautarisme que certains tentent de nous imposer.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires