Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

La Valette.

1 Avril 2022, 15:38pm

Publié par Bernardoc

Capitale européenne de la culture en 2018, La Valette doit son nom au Grand Maître français des chevaliers de l'Ordre qui l'a fait construire au XVI° siècle sur un éperon rocheux. C'est le cœur politique de l'archipel où siègent les plus hautes autorités de l'Etat et la zone la plus dense de l'île. C'est une des plus grandes villes fortifiées au monde. Ses remparts épais devaient la protéger d'une possible invasion turque. Mais ils furent inefficaces lors des bombardements de la deuxième guerre mondiale.

La Fontaine aux Tritons se situe juste à l'extérieur des remparts, en face de Bieb il-Belt, la porte d'entrée de la cité. De l'autre côté de cette porte se dresse le tout nouveau parlement (2015).

Construite avec des rues perpendiculaires, presque chacune arrive à la mer qui la borde sur trois côtés. Bordées par des palais baroques alternant avec les nombreuses églises, on pourrait parfois se croire dans des rues d'Italie. Remarquables sont les balcons fermés, inspirés des moucharabiehs qui ornent la plupart des façades.

Les photos vous feront comprendre de quoi je parle.

Et ce n'est pas fini...

La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.
La Valette.

Voir les commentaires

Ħagar Qim et Mnajdra.

31 Mars 2022, 18:36pm

Publié par Bernardoc

Pas de temps perdu : à peine débarqués de l'avion, nous partons pour nos premières visites : le complexe des temples néolithiques de Ħagar Qim et Mnajdra...après avoir fait une halte-déjeuner au bord de la mer.

Classés au patrimoine mondial de l'Unesco, ces édifices, constitués de gros blocs de pierre, sont protégés par de grandes tentes censées les protéger des méfaits du temps. Isolés en pleine nature, ces deux temples surplombent la mer. Ils remontent au III° millénaire avJC. Ħagar Qim signifie « pierres dressées », et quelles pierres ! Pour les emmener sur le site, en l'absence d'arbres, c'est sur des boules de pierre que les habitants les ont fait rouler.L'extérieur est en coralline, une pierre dure, alors que l'intérieur, protégé, est en pierre plus tendre. On distingue encore le bas de toits en encorbellement qui protégeaient différents autels dédiés aux sacrifices d'animaux. Certaines pierres sont percées : ce sont les trous des oracles.

500 mètres plus bas, plus proche de la mer, se dressent les restes de Mnajdra (« petit enclos »). Il est composé de trois bâtiments et semble avoir été construit en fonction des saisons : lors des solstices, le soleil vient frapper différents points, et ce n'est sûrement pas par hasard.

Après cette journée bien remplie, nous arrivons au luxueux hôtel Cavalieri, dont malgré tout nous devons déplorer le manque d'insonorisation du bar et de la salle à manger.

Et ce n'est pas fini...

Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.
Ħagar Qim et Mnajdra.

Voir les commentaires

Le Haillan – Malte.

30 Mars 2022, 09:49am

Publié par Bernardoc

Contrairement à nos deux précédents voyages avec Arts & vie, il n'y avait pas de départ depuis l'aéroport de Mérignac. Nous sommes donc partis la veille : voiture jusqu'à Eysines, puis tram D direct jusqu'à la gare. Mais, incident et nous avons donc dû prendre le 9 sur les boulevards. Voyage en train sans problème jusqu'à l'aéroport Charles de Gaulle à Roissy, où nous étions un peu paumés. Nous appelons l'hôtel réservé qui nous indique de prendre une navette. Mais un chauffeur de navette nous indique de prendre Roissy-val jusqu'au terminus qui se trouve à 400 mètres de l'hôtel Holiday Inn express. Nous avions bien fait de réserver car le prix de la nuit était affiché à 25 euros de plus. Chambre agréable, bien insonorisée (une nécessité à côté d'un aéroport) mais formule obligatoire au restaurant, donc nous nous sommes rabattus sur le snack avant de revenir voir le film Les enfants des Justes.

Le lendemain matin petit-déjeûner très fluide malgré l'afflux de voyageurs, puis chemin inverse avec le val et enregistrement. Et moins de trois heures plus tard atterrissage à Malte sous le soleil.

Et ce n'est pas fini...

Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.
Le Haillan – Malte.

Voir les commentaires

Ils n'ont pas des ingénieurs à Bordeaux-Métropole ?

29 Mars 2022, 20:09pm

Publié par Bernardoc

  Il y a quelques mois on nous avait installé deux magnifiques arrêts pour le BHNS place François MITTERRAND au Haillan. Ils étaient très similaires à ceux du tramway (les distributeurs en moins) dont nous avions refusé la présence sur cet axe. Et puis, voici quelques semaines qu'ils ont disparu. Leur positionnement était-il inadéquat ? Ou bien la charrue avait-elle été mise avant les boeufs, et il a fallu les détruire pour défoncer la chaussée, avant, peut-être, de les réinstaller ? Faire et défaire, c'est toujours travailler, mais cela est-il bon pour le bilan carbone ? Et après, il faudra reconstruire la Porte océane, cette fontaine remarquable qui figure sur le guide des promenades métropolitaines. Parfois il m'arrive de me demander si l'argent public est vraiment bien géré, mais c'est sûrement une question qu'un citoyen de base, à l'écart de tout engagement politique, ne peut comprendre.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

La jeunesse n'a qu'un temps.

23 Mars 2022, 07:48am

Publié par Bernardoc

Notre avenir doit éclore
Au soleil de nos vingt ans !
Aimons et chantons encore ;
La jeunesse n'a qu'un temps.

Cuirassés de patience
Contre le mauvais destin
De courage et d'espérance
Nous pétrissons notre pain.
Notre humeur insoucieuse,
Aux fanfares de nos chants,
Rend la misère joyeuse,
La jeunesse n'a qu'un temps.

Si la maîtresse choisie,
Qui nous aime par hasard,
Fait fleurir la poésie
Aux flammes de son regard,
Lui sachant gré d'être belle,
Sans nous faire de tourments
Aimons-la, — même infidèle...
La jeunesse n'a qu'un temps.

Puisque les plus belles choses,
Les amours et la beauté,
Comme le lis et les roses,
N'ont qu'une saison d'été,
Quand mai tout en fleurs arbore
Le drapeau vert du printemps,
Aimons et chantons encore :
La jeunesse n'a qu'un temps.

Notre avenir doit éclore
Au soleil de nos vingt ans !
Aimons et chantons encore ;
La jeunesse n'a qu'un temps.


Henri Murger

Recueil : Les nuits d'hiver (1862)

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Anniversaire

22 Mars 2022, 09:50am

Publié par Bernardoc

10 mai

Années fuyantes et brèves une à une écoulées
Comme de l’arbre blessé goutte à goutte la sève
Années de marbre et vous années de glaise
Où l’absence a creusé un sillon familier

Vous toutes mes années sur un mal sort scellées
Si tôt que seul l’oubli qui la douleur apaise
En vivant n’a permis que trop cela ne pèse
Venez, je vous convoque, arrêtez de FILER

Avant que mai ne passe, ô mes années venez
Conduisons la nouvelle saluer en silence
L’absente qui doucit mon âpre adolescence

Sur l’océan du temps, vous les plus vieux rochers
Vous, années de tendresse, vous qui vous souvenez
A partir d’aujourd’hui, d’elle vous m’approchez

Christian MEGRELIS, 2002

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Feuilles volantes

21 Mars 2022, 09:45am

Publié par Bernardoc

Le ciel se fait lourd quand râlent les pupitres
Annonçant dans la cour un vide insoutenable
Et le cœur enchaîné, sous la coiffe du pitre,
S’entrechoque aux paroles de maîtres de sérénades.

Les rêveries s’élèvent et frôlent l’amertume
Des sombres feuilles folles qui tangent en narguant
Les évadés punis, aux mains griffées de plumes
Dont leur omniprésence n’en fait que des absents.

Quand grincent les miroirs aux couleurs de la nuit,
Annonçant la tempête au fond des encriers,
Une larme de pluie se transforme en l’ennui
D’une vie qui s’achève dès la fin de l’été.


 

Isaac LERUTAN, 2011

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Éphémère.

20 Mars 2022, 10:18am

Publié par Bernardoc

Rencontre éphémère,
Toi, un soleil,
J'enlace les doux moments,
Pour pallier à ma solitude.

Joie éphémère,
Toi, source d'amour,
Je cours vers toi,
À la recherche d'un bonheur.

Passion éphémère,
Toi, l'extase,
Une soupape au présent,
Un plaisir sans lendemain.

Vie éphémère,
Toi, si fragile,
Joie et peine naviguent dans le temps,
Avec un bouquet de souvenance.


Micheline Lantin.

Recueil : Les poésies de l'âme (2009)

Et ce n'est pas fini...


 

 

Voir les commentaires

À la belle impérieuse

19 Mars 2022, 09:57am

Publié par Bernardoc

L’amour, panique
De la raison,
Se communique
Par le frisson.

Laissez-moi dire,
N’accordez rien.
Si je soupire,
Chantez, c’est bien.

Si je demeure,
Triste, à vos pieds,
Et si je pleure,
C’est bien, riez.

Un homme semble
Souvent trompeur.
Mais si je tremble,
Belle, ayez peur.

Victor Hugo, Les chansons des rues et des bois, 1865

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Éphémérides

18 Mars 2022, 09:47am

Publié par Bernardoc

Le temps d’un cri
C’est le temps qui commence

Le temps d’un rire
Et se passe l’enfance

Le temps d’aimer
Ce que dure l’été

Le temps d’après
Déjà time is money

Le temps trop plein
Et plus le temps de rien

Le temps d’automne
Il est là. Long d’une aune

Le temps en gris
Tout de regrets bâti

Le temps d’hiver
Faut le temps de s’y faire

Et trois p’tits tours
C’est le compte à rebours


 

Esther GRANEK, De la pensée aux mots, 1997

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires