Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Y a-t-il du mieux depuis 6 mois ?

30 Octobre 2023, 18:44pm

Publié par Bernardoc

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Protéger inconditionnellement chaque enfant

25 Octobre 2023, 19:00pm

Publié par Bernardoc

Le 7 octobre 2023, l’interminable conflit entre Israël et l’Etat de Palestine a pris une tournure dramatique. La montée d’effroyables violences a eu des conséquences dévastatrices sur des milliers de familles. Le nombre de victimes est sidérant des deux côtés. Parmi elles, un nombre invraisemblable d’enfants.

L’escalade des hostilités qui dure depuis 18 jours dans la bande de Gaza et en Israël est la plus meurtrière depuis 2006.

Au 24 octobre, le bilan faisait état d’au moins 1 400 morts et plus de 5 000 blessés en Israel. Dans la bande de Gaza, au moins 4 385 personnes dont 1 756 enfants sont décédés. Sur les 13 561 personnes blessées, près de 4 385 sont des enfants.

Les images et les récits sont sans équivoque : de nombreux enfants souffrent et sont traumatisés. L’attaque de l’hôpital d’Al Ahli illustre l’impact meurtrier de cette guerre sur les familles. Rien ne justifie les meurtres, les mutilations ou les enlèvements d’enfants.

Les attaques contre les populations et les infrastructures civiles comme les hôpitaux sont inacceptables et doivent cesser immédiatement. L’UNICEF réitère son appel urgent en faveur d’une cessation immédiate des hostilités, garantissant la protection des enfants et facilitant l’accès rapide et sûr de l’aide humanitaire.”

Catherine Russell

directrice générale de l’UNICEF France

En Israël, les enfants et les familles déplacées cherchent refuge dans des écoles ou dans les abris d’urgence mis en place.

Dans la bande de Gaza, les maisons et les infrastructures essentielles sont en ruine et plus de 600 000 personnes ont déjà fui leur domicile. La majorité cherche refuge dans une des 102 écoles gérées par l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). L’unique centrale électrique de la région a épuisé ces dernières réserves d’énergie le 11 octobre. Désormais l’eau, l’électricité et le traitement des eaux usées sont coupés. Ces conditions mettent en péril la vie des enfants. En accord avec le droit international humanitaire, il est impératif que les services essentiels soient protégés et accessibles à tout instant.

A travers la déclaration de sa directrice générale, l’UNICEF demande la libération et la protection immédiate de tout enfant séquestré. Nous rappelons aussi l’obligation d’accorder une protection spéciale pour chaque enfant dans le respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

Nous demandons également un cessez-le-feu immédiat, étape importante dans la recherche d’une solution durable dans l’intérêt de chaque enfant.

Les acteurs humanitaires ont également été exhortés à quitter la ville de Gaza, mais l’UNICEF restera présent dans la partie sud de l’enclave afin d’aider les enfants dans le besoin. Une première cargaison de fournitures humanitaires vitales des Nations unies et du Croissant-Rouge égyptien, bien que limitée, est entrée à Gaza samedi 21 octobre à bord de 20 camions, en passant par le point de passage de Rafah. Il s’agit d’une aide d’urgence pour quelques-uns des centaines de milliers de civils, principalement des femmes et des enfants, qui ont été privés d’eau, de nourriture, de médicaments et d’autres produits de première nécessité.

L’acheminement de l’aide est une question de vie ou de mort pour les enfants de Gaza. Le carburant est d’une importance capitale pour le fonctionnement d’installations essentielles notamment pour les hôpitaux.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Une petite manif.

24 Octobre 2023, 17:37pm

Publié par Bernardoc

Les vieux n'étaient pas très nombreux ce matin au départ de Gambetta. Je dirais deux petites centaines à peine, mais dans l'unité. Cela faisait plaisir à voir, cette unité maintenue dans la continuité des luttes du printemps. A Bordeaux le "groupe des 9" était représenté par 6 structures, les trois autres étant inexistantes en Gironde.

 A notre arrivée à la préfecture, nous eûmes droit au compte-rendu de l'entrevue de notre délégation qui a largement insisté sur l'augmentation immédiate de 10% et qui a fait remarquer au représentant du préfet (qui a pris beaucoup de notes) que si le président avait reçu par deux fois les chasseurs, il n'avait jamais daigné recevoir les retraités.

Et ce n'est pas fini...

Une petite manif.Une petite manif.
Une petite manif.Une petite manif.
Une petite manif.Une petite manif.
Une petite manif.Une petite manif.

Voir les commentaires

Retraités, pas en retrait !

23 Octobre 2023, 12:36pm

Publié par Bernardoc

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Une commémoration sous le soleil.

22 Octobre 2023, 18:29pm

Publié par Bernardoc

Une foule nombreuse était présente pour cette 79ème cérémonie d'hommage aux fusillés de Souge. Ce fut l'occasion pour moi de revoir des camarades que je n'avais pas vus depuis quelque temps. Il faut marcher un certain temps entre les panneaux qui rappellent le nom des martyrs de la barbarie nazie. Il n'y avait pas assez de sièges pour tous les participants, mais les porte-drapeaux pouvaient s'asseoir, ce qui n'était pas le cas des jeunes de la « classe défense » dont un s'est trouvé mal et a dû être évacué.

Un bon discours de Dominique MAZON, axé sur la résitance féministe et la mise en garde contre la résurgence des idées d'extrême droite, et un discours républicain du préfet ont précédé l'appel des 256 morts et le dépôt des gerbes des différentes associations, corps constitués ou collectivités locales.

Beaucoup de représentants des municipalités alentour, mais pas de la mienne, ce qui n'est pas nouveau. Peut-être n'y a-t-il eu aucun fusillé du Haillan ? Je vais vérifier.

Et ce n'est pas fini...

Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.
Une commémoration sous le soleil.

Voir les commentaires

Repas d'automne au CLAD

21 Octobre 2023, 18:38pm

Publié par Bernardoc

 

Encore une belle journée au Forum, où nous étions plusieurs centaines de vieux à venir partager de joyeuses agapes ce midi. Une nouvelle attraction : l'exposition des travaux artistiques des adhérents.

 Le repas était fort bon, accompagné par un sonorisateur, Eric, qui connaissait bien le public auquel il avait affaire et nous passait les musiques qui nous rappelaient notre jeunesse. Il n'y avait qu'à voir le nombre de danseurs qui retrouvaient les jambes de leurs vingt ans.

L'estrade était également occupée par Sandra, qui nous a fait étalage de différents costumes adaptés aux musiques qui étaient jouées.

 Comme à chaque fois, la journée se termina par le tirage de la tombola, tirage qui ne nous fut pas favorable.

 Prochaine réunion à laquelle nous participerons : le repas de Noël (j'essaierai de venir avec le costume adéquat.

Et ce n'est pas fini...

Repas d'automne au CLAD
Repas d'automne au CLADRepas d'automne au CLADRepas d'automne au CLAD

Voir les commentaires

La CGT dénonce l’arrestation de ses militants dans le Nord

20 Octobre 2023, 10:45am

Publié par Bernardoc

Le secrétaire général de l’union départementale CGT du Nord a été interpellé ce matin à 6h à son domicile et placé en garde à vue. La secrétaire administrative de l’union départementale a également été interpellée. Elle n’a pourtant aucune responsabilité politique.

Ces interpellations sont probablement liées au conflit israélo-palestinien même si à ce stade, nous ne savons pas précisément ce qui leur est reproché.
L’Union départementale CGT 59 a dénoncé et condamné les crimes commis contre toutes les victimes civiles, et affirmé son pacifisme.
La CGT dénonce fermement cette arrestation et l’emploi de moyens totalement disproportionnés – une dizaine d'agents, pour certains cagoulés - puisque les militants concernés ne représentent aucune menace.
Soutenir pacifiquement le droit des palestiniens ne peut pas être aussi grossièrement caricaturé et criminalisé. Ce n'est pas en criminalisant l'expression des voix discordantes de la vision gouvernementale que l'on fera baisser la tension.

Aujourd’hui, c’est le gouvernement qui met de l'huile sur le feu en interdisant les manifestations pour la paix et en cherchant à empêcher toute expression de soutien au peuple palestinien.

La CGT, dès le dimanche 8 octobre, a fermement condamné l’attaque du Hamas, a appelé à un cessez-le-feu immédiat et à la reprise d’un processus de paix basé sur le respect des résolutions de l’ONU.
La CGT se mobilise pour la libération immédiate de ses militant•es et apporte toute sa solidarité à la CGT du Nord.

Montreuil, le 20 octobre 2023

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

École « inclusive » ? Où ça ?

19 Octobre 2023, 14:31pm

Publié par Bernardoc

Aller à l'école quelques heures par semaine seulement ou se retrouver dans une classe trop difficile: des milliers d'enfants en situation de handicap n'ont pas accès à une scolarisation adaptée, a déploré l'Unapei, l'une des principales associations dans le secteur du handicap intellectuel.

"Malheureusement, trop d'enfants en situation de handicap seront encore privés de rentrée et leurs droits à l'éducation sont bafoués", a dénoncé dans un communiqué Luc Gateau, le président de cette fédération regroupant des associations de personnes handicapées mentales et leurs familles.

Pour évaluer l'ampleur du problème, l'Unapei a mené une étude auprès d'un échantillon de 2103 enfants accompagnés par ses antennes locales, dans six régions en France. Résultat: 23% n'ont "aucune heure de scolarisation" par semaine, 28% entre 0 et 6 heures, 22% entre 6 et 12 heures et 27% bénéficient de plus de 12 heures d'enseignement hebdomadaire.

Ces enfants bénéficiant de "bouts" de scolarisation se retrouvent en outre parfois dans une classe "non-adaptée" à leurs besoins, "par manque de professionnels", regrette l'Unapei. C'est le cas par exemple d'élèves scolarisés en milieu ordinaire, faute d'avoir obtenu une place en classe Ulis, spécialisée dans l'accueil d'enfants handicapés, ou en institut médico-éducatif (IME), malgré la validation de leur dossier par une Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

L'Unapei a recueilli sur un site dédié 880 témoignages de familles concernées par ces différentes situations. "L'école pour tous est une priorité du gouvernement", a assuré la ministre déléguée aux Personnes handicapées, Fadila Khattabi.

L'exécutif met en avant la hausse du nombre d'enfants handicapés accueillis à l'école: ils seront plus de 430.000 en cette rentrée 2023, soit 34% de plus qu'en 2017.

Il souligne également la hausse du nombre d'accompagnants d'élève en situation de handicap (AESH), qui a progressé de 42% depuis 2017. Ils seront ainsi environ 136.000 à la rentrée. Mais combien en manque-t-il de ces personnels hors statut ?

Face à la situation, l'Unapei demande "une loi de programmation pluriannuelle de solutions" pour les élèves présentant des troubles du neurodéveloppement, en situation de polyhandicap ou de handicap psychique.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Le wokisme serait-il un totalitarisme ?

18 Octobre 2023, 11:15am

Publié par Bernardoc

Quel bonheur de lire ce livre de la sociologue Nathalie HEINICH, directrice de recherches au CNRS ! Illustré par un sous-titre dans le bandeau rouge « L'enfer woke est pavé de bonnes intentions », le wokisme engendre parfois des pratiques problématiques qui peuvent mettre en danger les valeurs démocratiques fondamentales : l'universalisme, la rationnalité scientifique, la liberté d'expression, la laïcité. Critiquer le wokisme est donc défendre le modèle républicain.

Le livre se divise en cinq grands chapitres :

      • Identitarisme : du communautarisme à l'identitarisme et au totalitarisme;

      • Idéologisme : préférence pour l'idéologie plutôt que pour la science;

      • Censure : la fameuse « cancel culture »;

      • Un totalitarisme d'atmosphère ;

      • Résister : grâce au bouclier de la laïcité.

« [L'argumentation wokiste] repose sur un retournement pervers, sur une exagération et sur un contresens...Le retournement pervers, c'est celui qui impute azux partisans de la laïcité une stigmatisation des femmes, alors que c'est l'islamisme qui les instrumentalise à travers les injonctions vestimentaires. L'exagération, c'est celle qui fait de l'ensemble des musulmans la cible du combat laïque, alors que celui-ci ne s'en prend qu'à sa frange minoritaire du fondamentalisme islamiste. Et le contresens, c'est celui qui fait de la laïcité une opposition de principe à toute forme de manifestations religieuses ».

L'universitaire nous conseille également quelques lectures : Sylviane AGACINSKI, Hannah ARENDT, Elisabeth BADINTER, Gérard NOIRIEL, Caroline FOUREST, Gilles KEPEL, Rachel KHAN, Catherine KINTZLER, Dominique SCHNAPPER, Mohamed SIFAOUI entre autres : du beau monde en somme.

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Un jour peut-être...

17 Octobre 2023, 09:40am

Publié par Bernardoc

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires