Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

culture

Journée culturelle.

30 Septembre 2022, 23:05pm

Publié par Bernardoc

Entre midi et deux heures, nous étions à la Bourse du Travail pour assister à une conférence proposée par l'IHS-CGT. Magali DELLA SUDA, chercheuse au CNRS et à Sciences-Po Bordeaux nous présentait son dernier livre : Les Nouvelles Femmes de Droite. Cette militante du SNTRS, passionnante et pédagogue, elle nous a fait découvrir des mouvements que la plupart d'entre nous ignoraient. Sans doute vous parlerai-je de ce livre plus en détail lorsque je l'aurai lu. Cet intermède méridien s'est achevé de façon conviviale par un casse-croûte à base de produits du sud-ouest. C'était une première concernant l'horaire et j'ai trouvé que la période était plus adéquate qu'en fin d'après-midi. A renouveler donc !

De là nous filâmes à la salle des fêtes du Grand Parc (il me semble que je n'y étais plus retourné depuis un meeting d'Arlette LAGUILLER il y a plusieurs décennies) pour assister à la générale d'un spectacle reprenant les chansons de Moustaki. La salle était installée en mode cabaret : sympa. Mais avant nous fûmes conviés à une exposition autour de masques, résultat d'une rencontre entre des collégiens, des résidents d'EHPAD et des traumatisés. Les photos étaient accompagnées d'un film qui retraçait la démarche culturelle qui avait abouti à ce résultat.

Enfin, dernière réunion éminemment culturelle, puisqu'il s'agissait de l'assemblée générale du CTL-Théâtre. Ce fut le plus rapide de nos trois épisodes de ce jour.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

C'est bientôt !

25 Septembre 2022, 20:38pm

Publié par Bernardoc

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Invitation

24 Septembre 2022, 11:16am

Publié par Bernardoc

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

JEP 2022 : J2.

22 Septembre 2022, 18:25pm

Publié par Bernardoc

Nous étions attirés par la Grosse cloche, que nous avions eu pendant sept ans en face de nos fenêtres. Une bonne heure et demie de queue avant que nous soyons pris en charge par un guide. Les groupes étaient limités à dix personnes. Nous commençons par une observation extérieure, ce que nous connaissions déjà suite à nos multiples visites guidées de Bordeaux, puis nous grimpons à l'intérieur et là : grosse déception. Certes nous avons visité deux cellules (les tours servaient de prison) et vu les mécanismes (l'ancien et l'actuel) de l'horloge, mais rien d'enthousiasmant. Nous avions préféré la porte Cailhau, visitée lors de précédentes Journées du Patrimoine.

En route pour la cour Mably, nous sommes tombés sur une exposition artistique dans une cour d'immeuble, avec des statues assez sympa.

Puis un coup d'oeil à l'église St Paul avant de traverser le cours Alsace-Lorraine.

La cour Mably accueillait différentes associations, et notamment la Mémoire de Bordeaux dont l'exposition photographique « Berges et ponts » en était à son dernier jour ; nous l'avons apprécié.

Mais la longue station debout dans la queue nous avait fatigués et nous avons donc regagné nos pénates. Peut-être l'an prochain la cour régionale des comptes au même endroit ?

Et ce n'est pas fini...

 

JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.
JEP 2022 : J2.

Voir les commentaires

E.N.M.

21 Septembre 2022, 10:47am

Publié par Bernardoc

Pour les non-Bordelais, il s'agit de l’École Nationale de la Magistrature. Elle existe depuis 1972 et a été construite sur le site du fort du Hâ édifié en 1486 par Charles VII suite à la victoire de Castillon-la-Bataille qui mit fin à la guerre de cent ans.

Entre temps les deux tours qui restent avaient été utilisées comme prison (jusqu'en 1967) et des résistants y avaient été torturés pendant la guerre.

C'est la première fois que je pénétrais en ce lieu (merci aux JEP!). Cela m'a paru un lieu propice aux études, et dont la beauté architecturale mêlant harmonieusement le XV° et le XX° siècle méritait bien du patrimoine. Une verrue du XXI° siècle au sein de ce bel endroit : un nombre important d'Algecos servant de salles de classe (classes limitées à une quinzaine d'étudiants). Cette présence nous est expliquée par un panonceau : il fallait accueillir des auditeurs en plus grand nombre. C'était donc le résultat concret de l'augmentation du budget de la justice.

Et ce n'est pas fini...

E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.
E.N.M.

Voir les commentaires

Rosa BONHEUR.

20 Septembre 2022, 16:01pm

Publié par Bernardoc

Il était normal que sa ville natale lui consacre une exposition à l(occasion du bi-centenaire de sa naissance. Et heureusement que j'ai acheté le journal vendredi dernier qui annonçait les deux derniers jours de l'exposition. Ce fut donc notre première visite lors des JEP (Journées Européennes du Patrimoine, auxquelles la ville de Bordeaux a rajouté le « matrimoine », ce qui allait bien pour cette peintresse (?).

Après une bonne heure d'attente au soleil, nous avons pu pénétrer dans la galerie des Beaux-Arts. Nous avons fait une visite libre et avons pu apprécier les différents lieux d'observation des animaux qui étaient l'essentiel de son œuvre. Une découverte : son intérêt pour Buffalo Bill lorsqu'il donnait son spectacle place des Quinconces.

Pour ceux qui n'auraient pas eu la chance de visiter cette exposition, maintenant partie pour le musée d'Orsay, en voici quelques images.

Et ce n'est pas fini...

 

 

Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.
Rosa BONHEUR.

Voir les commentaires

Le musée d'Hyères (2).

19 Septembre 2022, 16:01pm

Publié par Bernardoc

Voici donc quelques images de la collection permanente. Elle se trouve au premier étage et se divise en onze salles que j'ai eu du mal à parcourir dans l'ordre. Nous partons des origines du paysage (Olbia et même avant), traversons le patio des orangers (une des premières célébrités de Hyères, avant les palmiers!), voyons l'évolution de la culture du sel à la culture des primeurs et des fleurs, faisons connaissance des grands hommes et artistes locaux (dont Jean AICARD qui a donné son nom au premier lycée de la ville, où j'ai passé 9 ans en tant qu'élève - depuis la 5ème – ou pion) et terminons par une salle consacrée à la photographie contemporaine à Hyères.

Deux salles sont nommées « Salon Emmanuel-Charles BENEZIT, conservateur du musée de 1930 et 1963 et exposent les acquisitions qu'il avait faites.

Le musée est décidément un indispensable outil culturel et pédagogique dans lequel on apprend toujours quelque chose : j'ai habité douze ans à San Salvadour et j'ai appris la semaine dernière que la source était connue depuis – 49 !

Dans mes rêves utopiques, je verrais bien la mairie actuelle transformée en musée lorsque la nouvelle sera construite. Et quand on voit le succès des nuits des musées ou des JEP, on se rend compte que lorsqu'on met la culture à portée des gens, ils se précipitent pour en profiter.

Et ce n'est pas fini...

Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).
Le musée d'Hyères (2).

Voir les commentaires

Le musée d'Hyères.

18 Septembre 2022, 19:54pm

Publié par Bernardoc

Je connaissais l'ancien musée, situé au-dessus de la bibliothèque, mais pas le nouveau situé dans les locaux de l'ancienne Banque de France, et donc plus visible puisqu'en centre-ville. On peut regretter la disparition de cette institution, mais je dois dire que l'adaptation à la nouvelle fonction a été remarquable, tout en préservant l'histoire du bâtiment.

Le rez-de-chaussée et le rez-de-jardin sont consacrés à une exposition temporaire, celle que j'ai visitée étant consacré à Georges BRAQUE, et notamment l’œuvre gravé. Quatre thèmes étaient représentés : Harmonies intérieures, Poésie grecque et métamorphoses, L'envol (celui qui m'a le plus touché) et Mouvements.

J'ai visité le musée un mardi après-midi, hors vacances scolaires et j'ai été agréablement surpris de rencontrer un nombre relativement important de visiteurs. Je ne vous étonnerai pas en vous révélant que la plupart avaient la même couleur de cheveux que moi, et en plus le musée propose un tarif vieux.

Je vais me contenter de vous présenter cette exposition et ce qu'il reste de la banque en quelques photos. Plus tard, l'exposition permanente.

Et ce n'est pas fini...

Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.
Le musée d'Hyères.

Voir les commentaires

Une saison culturelle

17 Septembre 2022, 10:05am

Publié par Bernardoc

Reportée pour cause de canicule, c'est en plein vent qu'élues et salarié nous ont présenté sur le parvis de L'Entrepôt la saison culturelle haillanaise à venir. La maire a insisté sur le fait que la culture était partout, notamment sur les murs des bâtiments municipaux. Et je pensais que les murs de l'église qui servaient de décor à cette présentation méritaient bien eux aussi une couche de peinture.

Les deux spectacles pour lesquels nous avions déjà les billets furent ceux qui furent annoncés en premier par le directeur de L'Entrepôt, à savoir Les Goguettes et Gauvain SERS. Je m'étais réjoui de voir les premiers sur le catalogue car je les avais signalés il y a cinq ans au directeur après les avoir vus à Paris (voir mon article de blog en 2017). Quant à Gauvain, c'est le digne successeur de Renaud à ses débuts.

Il a été évoqué les différents festivals haillanais, à la qualité remarquable, mais auxquels nous ne pouvons participer qu'en pointillés, les dates étant trop souvent en conflit avec nos autres activités associatives.

On a évoqué un atelier théâtre au centre social, mais encore une fois, aucune mention n'a été faite du CTL, dont la section théâtre produit depuis des années (douze ans pour ce qui me concerne) entre trois et cinq spectacles de qualité au début juillet (depuis que le mois de juin nous a été interdit).

Alors, pour réparer cet oubli, ou plutôt cet ostracisme, venez clôturer la saison culturelle 2022-2023 et commencer vos scènes d'été les samedi 1er et dimanche 2 juillet 2023 à L'Entrepôt.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Hommage.

22 Août 2022, 10:06am

Publié par Bernardoc

J'ai souvent l'impression de me retrouver dans la situation de cet homme décrit par le grand Sempé.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>