Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

humour

SOD 4 décembre 2022

4 Décembre 2022, 14:28pm

Publié par Bernardoc

Et profitez-en pour goûter d'autres pains : il y en a tant qui sont meilleurs que les baguettes !

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Rions un peu.

4 Janvier 2022, 11:37am

Publié par Bernardoc

- Le variant Travolta donne toujours de la fièvre, mais seulement le samedi soir.


- Le variant Suisse reste neutre, quel que soit le test PCR, antigénique ou sérologique.

- Pour le variant Bordelais, pas de souci on a les Médoc.


- Le variant Normand est difficile à prévoir : "P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non".

- Le variant Belge serait redoutable, ça finit généralement par une mise en bière.


- Ne craignez plus le variant Chinois, il est cantonné.


- Par contre, le variant SNCF arrivera plus tard que prévu.


- Contrairement aux apparences, le variant du Bénin serait grave voire dangereux.

- En ce qui concerne le variant Italien, vous en prenez pour Milan.


- De son côté, le variant Ecossais se tient à carreau.


- Apparemment, avec le variant Japonais, il y a du sushi à se faire.


- On parle de l'émergence d'un variant Colombien, mais il semblerait que ce soit de la poudre aux yeux.


- S'agissant du variant Moscovite, c'est un méchant virusse.


- Pour sa part, le variant Corse s'attaque au bouleau puisqu’il est transmis par l'écorce.


- Le premier symptôme du variant Breton, c'est quand on commence à entendre le loup, le renard et la belette chanter.


Prenez soin de vous et ça commence par de l'humour !!!!!

Que 2022 soit sous le signe de la bonne humeur



-auteur inconnu-

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Je t'aime à l'algérienne.

11 Novembre 2021, 11:53am

Publié par Bernardoc

Quand je vais à Paris, en principe c'est la culture et/ou les balades dans la journée et la distraction le soir. Je dois avouer que le prix est important, et je ne choisis jamais des spectacles à 50 €.

J'étais déjà allé au théâtre Trévise où j'avais découvert Les Goguettes (en trio mais à quatre). Je pensais qu'il avait été fermé suite à l'explosion dans la rue, mais visiblement il avait été épargné.

La salle n'était pas pleine, mais je ne pense pas que les spectateurs aient regretté d'être venus, même ceux qui ont été chambrés ou invités sur scène.

On avait l'impression que les acteurs/auteurs ne se prenaient pas au sérieux mais qu'ils éprouvaient un immense bonheur à jouer ensemble. Et ce bonheur était communicatif, véritable hymne à l'amour et à la mixité. Que demander de plus ?

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Un vrai bonheur la langue française

16 Août 2021, 10:34am

Publié par Bernardoc

Un petit texte transmis par mon amie Françoise.

 

La Main

Parmi les différentes mesures prises pour lutter contre l'épidémie du coronavirus, il est demandé de ne pas se serrer la main.

Par contre, il est possible – et c'est même recommandé – de se serrer les coudes. 

Il ne faut donc plus tendre la main, ne plus faire des pieds et des mains, seulement des appels du pied afin de garder les mains libres.

Si vous êtes à la tête d'une association et que vous vouliez vous retirer, impossible de passer la main ; certes, il reste la solution de vous faire sortir à coups de pied dans l'arrière-train mais ce n'est pas très élégant et l'on peut très vite en venir aux mains.

Pour les amoureux qui ont le cœur sur la main il est illusoire de le donner, ni même de le partager : les mariages vont tomber en désuétude car plus personne ne fera une démarche pour demander la main de l'être aimé.

Autre conséquence grave pour la démocratie : désormais la politique de la main tendue est vouée à l'échec, être pris la main dans le sac sera moins grave que de donner un coup de main.

Bien sûr, la main gauche doit ignorer ce que fait la main droite mais si elle a donné de l'argent de la main à la main, il sera nécessaire de lui passer un savon.

C'est dans la tribulation qu'il convient d'être fort, l'épidémie génère un sentiment de peur ; la solution ? - S'en laver les mains et prendre son courage à deux mains, surtout en mains propres.

Au revoir et à 2 mains (si vous le voulez bien !)

Et ce n'est pas fini...

 

 

Voir les commentaires

Végétarisme

3 Avril 2021, 18:23pm

Publié par Bernardoc

Celui-ci me plaît !

in L'Humanité dimanche du 25 au 31 mars 2021

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Souriez en ces temps de fête.

23 Décembre 2020, 12:14pm

Publié par Bernardoc

In Le JDD d'aujourd'hui

Les habitants de Floride ont beau en avoir pris l'habitude, l'alerte fait toujours son effet : avec la baisse des températures attendue ces prochains jours dans le "Sunshine State", les piétons devront faire attention aux pluies… d'iguanes. "Des températures très froides sont attendues pour Noël, entre 0 et 4°C, avec de possibles chutes d'iguanes. Faites attention et restez au chaud!", ont ainsi mis en garde en début de semaine les services météorologiques de Miami et du sud de la Floride sur Twitter.

Les iguanes sont des animaux à sang-froid, c'est-à-dire que leur température interne varie en fonction de l'environnement extérieur. A moins de quatre degrés, ils peuvent geler.
Ils restent ainsi immobiles et, s'ils sont accrochés aux arbres dans lesquels ils aiment vivre, décramponnent et tombent. Ces gros lézards pouvant mesurer jusqu'à 1,5 mètre et peser cinq kilos, parfois plus, leur chute peut s'avérer dangereuse. Eux en revanche ne meurent pas, sauf si la période de froid dure trop longtemps : dès que les températures redeviennent agréables, comme c'est souvent le cas en Floride, les iguanes s'animent de nouveau.

En janvier, ce phénomène s'était déjà produit et des vidéos d'iguane au sol avaient fait la joie des réseaux sociaux.
Mais la prolifération des iguanes est un problème en Floride : cette espèce invasive dévaste la flore locale. Si bien que les autorités avaient, dans une déclaration qui avait fait polémique lors de l'été 2019, encouragé les citoyens à tuer eux-mêmes ces bêtes, sans user de cruauté.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

C'était il y a un mois...

4 Octobre 2020, 11:08am

Publié par Bernardoc

...et maintenant elle a trop bu !

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Sérieux ?

20 Janvier 2020, 07:49am

Publié par Bernardoc

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Vensac en pince pour nous.

3 Juillet 2019, 22:48pm

Publié par Bernardoc

Toujours aussi ingénieux et originaux les Vensacais. Cette année, outre les bonshommes habituels (depuis deux ou trois ans) en rondins, les personnages s'affichaient à partir de pinces à linge.

Bravo pour cette exposition estivale que l'on attend avec impatience chaque année.

Et ce n'est pas fini...

Vensac en pince pour nous.
Vensac en pince pour nous.
Vensac en pince pour nous.
Vensac en pince pour nous.
Vensac en pince pour nous.
Vensac en pince pour nous.
Vensac en pince pour nous.
Vensac en pince pour nous.
Vensac en pince pour nous.
Vensac en pince pour nous.

Voir les commentaires

Un film qui rend heureux.

1 Juillet 2019, 22:47pm

Publié par Bernardoc

C'est ainsi qu'Arte présentait Alexandre le bienheureux. Et ils avaient bien raison. Ce film, qui pour moi était un précurseur de mai 68 a réellement compté lors de sa sortie par sa gentille et pacifique subversion. Le vieux monde était en train de s'écrouler sous nos yeux. Et 52 ans après, on voit que ce monde pré-68 est vraiment celui vers lequel voudrait tendre notre gouvernement. Embrigadement et refus de l'originalité sont les deux pôles qui semblent guider l'action de nos millionnaires au pouvoir : c'est ce qu'ils appellent le "nouveau monde".

Tu parles ! Nous assistons sans broncher au détricotage de toutes les conquêtes sociales de nos parents ou grand-parents. Gazage et enfumage se veulent une réponse aux protestations hebdomadaires désorganisées. Et ça marche !

Alors, peut-être, allons dormir? et quand nous nous réveillerons faisons un pas de côté, comme dans L'An 01, qui lui est sorti cinq ans après le film d'Yves ROBERT.

On peut toujours essayer, non ?

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

1 2 > >>