Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

regards sur le monde

Tu parles d'une découverte !

28 Février 2018, 13:12pm

Publié par Bernardoc

Extrait de 20minutes.fr

83 % des candidats trouvent normal d’« arranger » leurs curriculum vitae.

Ce chiffre est en légère baisse mais demeure à des niveaux élevés.

Le CV vrai, reflétant la réalité n’existe qu’en toute petite proportion. Aujourd’hui, 65 % des CV sont encore trompeurs. Pour les entreprises, il est beaucoup plus simple de vérifier les informations, sur les réseaux sociaux notamment.

Les motifs de modifications voire de falsifications des CV sont multiples. Dans le détail, les diplômes possédés par le candidat sont différents de ceux figurant sur le CV dans 29 % des cas. Les candidats surestiment leur connaissance des langues étrangères dans 64 % des cas. Les candidats ont augmenté leur rémunération actuelle dans 52 % des cas. Les candidats n’habitent pas réellement à l’adresse indiquée dans leur CV dans 12 % des cas. Enfin, seuls 37 % des candidats exercent vraiment l’activité extraprofessionnelle mentionnée.

Comment déceler les mensonges ? Venir avec ses diplômes originaux, ses certificats de travail, ses trois derniers bulletins de salaire et celui du mois de décembre où figure le cumul annuel.

On peut être très compétent dans son métier sans être passé par une école, tricher fait partie du jeu.

Le CV ne sert qu’à une chose, se faire convoquer.

Cette enquête, effectuée par un cabinet de « chasseurs de têtes », ne fait que confirmer ce que j'ai toujours affirmé. Et encore, ce n'est rien comparé aux prétendues « lettres de motivation » qui sont la plupart du temps un tissu de mensonges destinés à appâter le « client ».

Décidément, je suis toujours attaché au concours anonyme pour ce qui concerne tout recrutement. Mais là je ne fais pas partie du « monde nouveau », puisque si l'on dit « concours », cela entraîne le « statut » qui empêche tout progrès si l'on en croit la parole présidentielle actuelle.

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Le saviez-vous ?

19 Janvier 2018, 15:19pm

Publié par Bernardoc

Micro-ondes : une pollution aussi néfaste que celle des voitures ?

(Article tiré de radins.com)

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l'université de Manchester, en Angleterre, les micro-ondes représentent une véritable menace pour l’environnement. Explications. 

Au sein de l’Union européenne, on recense pas moins de 130 millions de fours à micro-ondes. Ces appareils, très utiles au quotidien, seraient cependant très polluants. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue Science of the Total Environment. Selon ces travaux, les émissions de CO2 des fours à micro-ondes seraient équivalentes à celles de 6,8 millions de voitures. Cela vous paraît impensable ?

Les auteurs de cette étude ont calculé que l’ensemble des fours à micro-ondes présents au sein de l’UE émettaient 7,7 millions de tonnes de gaz carbonique et consommeraient 9,4 térawatts-heure par an, ce qui correspond à l'énergie produite par trois grosses centrales à gaz. L’appareil ne pollue pas directement quand il est utilisé mais si on prend en compte la pollution qu’il génère de sa fabrication à sa fin de vie, alors on est étonné du résultat.

Très peu de consommateurs pensent par exemple à débrancher leur four à micro-ondes quand ils ne l’utilisent pas. Les auteurs de ces travaux recommandent également aux personnes qui ont un four à micro-ondes chez eux de ne le remplacer que lorsque ce dernier est parfaitement hors d’usage. Changer d’appareil uniquement quand ce dernier n’est plus à la mode ou pas assez perfectionné serait irresponsable pour l’environnement.

« Les équipements électriques que l’on jette, tels que les micro-ondes, sont l'un des flux de déchets à la croissance la plus rapide au monde », notent les chercheurs. Au sein de l’UE, en 2005, 184 000 tonnes de déchets provenaient de micro-ondes abandonnés, et d'ici 2025, le poids de ces déchets pourraient atteindre les 195 000 tonnes. Il y a 20 ans, un four à micro-ondes restaient entre 10 à 15 ans dans un foyer, contre 6 à 8 ans aujourd'hui.

Raison de plus de ne pas accentuer cette pollution en refusant les compteurs Linky.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Voeux 2018

1 Janvier 2018, 00:03am

Publié par Bernardoc

A tous les vieux, les pauvres, les fonctionnaires qui vont continuer de subir les attaques frontales de ce gouvernement réactionnaire qui ferait presque passer Sarkozy et Hollande pour des hommes de gauche, je souhaite de survivre et dans un sursaut de dignité de se lever dans l'unité pour dire : STOP ! Ce serait le signe d'une BONNE ANNÉE ! 

Et ce n'est pas fini. ..

Voir les commentaires

Constatation.

28 Décembre 2017, 07:05am

Publié par Bernardoc

Les jours rallongent. On va vers l'été...ou presque !

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Ça y est, il est passé !

26 Décembre 2017, 17:57pm

Publié par Bernardoc

Et comme j'avais été bien sage, il m'a apporté un beau livre écrit par Erik ORSENNA pour ATD Quart Monde : Unis contre la misère (20 € aux Éditions de La Martinière).

Histoire d'alimenter vos conversations lors de votre réveillon, voici quelques chiffres qui figurent sur une double page, juste après le sommaire.

En France :

    • 8,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté  (dont 3 millions d'enfants), et leur espérance de vie est considérablement réduite (jusqu'à 25 ans) ; leur nombre a augmenté de 1 million entre 2004 et 2014 ;

    • 3,8 millions de personnes sont des mal-logés ;

    • Entre 2004 et 2014, 80 000 jeunes sont sortis du système scolaire sans diplôme.

Dans le monde :

    • 700 millions de personnes vivent avec moins de 1,9 $ par jour ;

    • 663 millions n'ont pas accès à un point d'eau potable ;

    • 1 personne sur 3 vit dans la pauvreté.

Bon, si j'ai plombé l'ambiance, passez-vous un coup d'Hexagone de Renaud, histoire de retrouver votre optimisme.

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Ignoble assassin.

20 Décembre 2017, 09:46am

Publié par Bernardoc

Ce n'est vraiment pas le genre de nouvelle qu'on s'attend à trouver dans une revue syndicale. Je suis bouleversé.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Société.

14 Décembre 2017, 13:17pm

Publié par Bernardoc

Article tiré de l'actu radins.com hier. Sud ouest l'a repris ce matin. Tant pis !

Savoir ce qui a été le plus recherché sur Google est très intéressant. Cela permet d’en savoir plus sur les intérêts des Français. L’année 2017 a été le théâtre d’une actualité parfois heureuse, chaotique souvent, mais également triste. Mais la mort de l’idole des jeunes a bouleversé tous les pronostics. Johnny Hallyday est en effet arrivé en tête des personnalités les plus recherchées sur Google en 2017. Habituellement, il me semblait que c'était le mot « sexe » : les temps changent !

Le deuxième thème le plus recherché aura été l’affaire « Maëlys », cette petite fille qui a disparu cet été dans l'Isère. Ce fait divers se place devant l'élection présidentielle (3e), la primaire de la gauche (4e) et l'ouragan Irma (5e). Suivent de près l’élection législative, la Catalogne, l’affaire Grégory, l’attentat de Barcelone et la Corée du Nord. En 2016, c’était l'Euro de football et le jeu Pokemon Go qui avaient suscité le plus d'intérêt.

Dans le Top 10 des requêtes débutant par « comment », on trouve : « comment faire du slime », une pâte à base colle qui fait fureur dans les cours de récréation, mais également « comment voter blanc » et « comment faire une procuration ». Et dans le Top 10 des mots « insolites » les plus recherchés on trouve : Oligarchie, Ergonome, Régalien, PMA, Assomption, In petto, Hologramme, Bazarder, Unesco et Empathie.

Autre recherche amusante : les paroles de chansons les plus recherchées. On y trouve de nombreuses chansons de Johnny : Je Te Promets, Mwaka Moon, Despacito, Que Je T’Aime, L’Envie, Diego, Gabrielle, Shape Of You, Sang Pour Sang et Retiens La Nuit. Enfin, dans la recherche « Comment devenir », on trouve en premier Riche, puis Auto entrepreneur, suivi de Député et de Belle. Google fait définitivement bien partie de nos vies.

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

La poste macronienne.

17 Novembre 2017, 07:53am

Publié par Bernardoc

Samedi 4 novembre, le facteur n'est pas passé (après avoir oublié de m'apporter mon magazine du vendredi). J'envoyai une réclamation à la poste. Voici ci-dessous la réponse. A mon avis, philippe DOMINIQUE a beaucoup d'avenir en macronie (cf. la réponse présidentielle à mon courrier le 30 septembre), il a tout compris !

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Au travail !

13 Octobre 2017, 01:09am

Publié par Bernardoc

Les travailleurs heureux sont moins bien payés en moyenne (1 753 € mensuels nets contre 1 877 € dans la population totale) mais sont les plus nombreux à se sentir bien ou très bien payés.

C’est au sein des actifs issus de l’immigration, des ouvriers ou encore des actifs des services peu qualifiés qu’on observe les plus fortes proportions de gens « heureux au travail ». D’ailleurs ce sont ces trois populations qui sont les plus fières du travail qu’ils réalisent.

Les travailleurs heureux ont également le meilleur niveau de qualité de vie au travail. Leurs liens avec l’entreprise sont positifs : ils sont fiers de travailler dans leur entreprise (72 %), ne vivent jamais de changement imprévisible ou mal préparé (68 %), et sont soutenus par leur hiérarchie : 62 % ne sont jamais en désaccord avec leur hiérarchie et 83 % n’ont jamais le sentiment d’être exploités.

Enfin, si l’on considère les actifs occupés selon leur catégorie socio-économique, ce sont les membres du clergé qui sont les plus « heureux » au travail (44 %) !!! Ahahah !…tandis que les malheureux ont sans surprise la plus mauvaise qualité de vie au travail.

On constate que les tensions avec la hiérarchie dégradent fortement la QVT. Les travailleurs appartenant à ce groupe se sentent ignorés (64 %), critiqués injustement (69 %) ou empêchés de s’exprimer (52 %). Ils sont 74 % à recevoir des ordres contradictoires, 37 % à travailler toujours sous pression et 31 % à ne pouvoir discuter de leur désaccord avec leur chef. 49 % d’entre eux ont par ailleurs connu un changement de l’organisation de travail au sein de leur établissement.

Deux profils construits sur la base de leurs conditions objectives de travail ont des conditions de travail difficiles et un niveau de QVT préoccupant. Le premier correspond aux salariés « accidentés », c’est-à-dire ayant été victime d’au moins un accident du travail durant l’année précédant l’enquête. Le deuxième renvoie aux salariés du domaine de la santé. Ces deux groupes représentent un travailleur sur cinq en France. Ils partagent plusieurs traits communs : leur activité est marquée par de très fortes contraintes physiques, une forte intensité de travail, ils peuvent subir des critiques et dispose d’une faible autonomie. Seulement 10 % d’entre eux sont heureux au travail, contre 16 % de la population totale.

C'est une enquête de la DARES (Direction de l'Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques) qui date un peu (2013). Mais je doute qu'il y ait eu une amélioration, et ce n'est sûrement pas sous Macron que davantage de travailleurs seront heureux au travail !

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Histoire de riens.

1 Octobre 2017, 18:03pm

Publié par Bernardoc

...Mais des riens que le président des riches a peu de chances de croiser dans les gares : ils n'en ont pas les moyens.

Les chiffres sont tirés de Convergence, le magazine du Secours Populaire Français.

Selon l'Insee, le seuil de pauvreté s'établit à 1015 € ; pour le SPF, c'est 1149 € ; rappelons pour mémoire que le SMIC net est à 1113 €, donc inférieur au seuil du SPF. Quoi d'étonnant alors que 45% des gens dont le revenu est inférieur à 1200 € vivent à découvert, et donc paient des agios : c'est ainsi que les banques exploitent les plus pauvres.

Parmi les « riches » qui gagnent entre 1200 € et 2000 €, plus de 55% ont des difficultés à partir en vacances, à accéder à la culture et à payer certains actes médicaux. Bien fait pour eux : ils n'avaient qu'à être millionnaires comme le suggère le président de la République.

Un Français sur cinq a renoncé à l'achat de prothèses dentaires (j'en fais partie!).

31% (soit presque 1/3) des Français ont des difficultés à payer une mutuelle santé.

Les pourcentages ci-dessus augmentent lorsque l'on ne considère que les personnes de plus de 60 ans (c'est à dire les retraités attaqués par Macron après l'avoir été par Hollande).

Le progrès est « En Marche »...arrière.

L'est pas belle la France ?

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 > >>