Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

regards sur le monde

Dormez tranquilles !

18 Septembre 2019, 09:29am

Publié par Bernardoc

Sur Franceinfo ce matin.

EDF a annoncé, mercredi 18 septembre, que six de ses réacteurs en exploitation étaient concernés par des problèmes de fabrication de certains composants, signalés la semaine dernière. Le constructeur estime toutefois que ces réacteurs sont aptes au service. 

"A ce stade de l'instruction technique portant sur ces composants, EDF estime que les écarts constatés ne remettent pas en cause l'aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat", indique le groupe dans un communiqué. Des équipements destinés au futur réacteur EPR de Flamanville, dans la Manche, sont aussi concernés. 

La semaine dernière, EDF avait annoncé que les procédures prévues n'avaient pas été respectées par sa filiale Framatome, en charge d'opérations réalisées sur "certaines soudures de générateurs de vapeur." 

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) doit statuer dans les semaines à venir sur la fermeture des réacteurs concernés si elle les juge dangereux. 

Heureusement que depuis Tchernobyl on sait contenir les nuages nucléaires ! Mais parfois je me demande si on n'aurait pas tendance à nous prendre un peu pour des cons.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Dans la place !

15 Septembre 2019, 11:37am

Publié par Bernardoc

Deuxième samedi de septembre, c'est la traditionnelle fête populaire du Haillan. Je ne sais pas à quand elle remonte, mais nous l'avons toujours connue. Nous l'avons manqué quelquefois lorsqu'elle tombait le 11, anniversaire de ma mère, événement qui était prioritaire. C'est un moment très convivial pris en charge par de nombreuses associations, chacune proposant ses spécialités gustatives, tandis que des bateleurs animent de différentes manières les allées ou mini-places entre les nombreuses tables destinées à accueillir les convives.

Cette année, le temps était avec nous : pas trop chaud et la pluie nous a épargnés. C'est l'occasion de reprendre contact avec les amis que l'été a éloignés, de parler des vacances, des projets, de boire (un ) des coups...

L'ambiance est très familiale, mêlant toutes les générations. Avec le badge « Handicap » et le fauteuil roulant, nous avons pu trouver une place car une voiture venait de partir ; sinon, cela aurait été difficile, l'unique place handicapée étant occupée par un camion. Une amélioration à prévoir à l'avenir ?

Et ce n'est pas fini...

Dans la place !Dans la place !
Dans la place !
Dans la place !Dans la place !

Voir les commentaires

Mon bureau.

2 Septembre 2019, 10:32am

Publié par Bernardoc

Trouvé dans Le Mag Radins.com d'aujourd'hui un article du 31 octobre 2017, toujours d'actualité.

Au bureau, le désordre est plutôt bon signe ! Il prouve que vous êtes productif et efficace. Et c’est scientifiquement prouvé !

Sur un bureau en désordre, nous trouvons de tout. Les papiers s’entassent là où il reste encore un peu de place, les restes de nourriture ne sont pas jetés juste après le repas et les objets personnels viennent compléter ce joyeux fouillis. Il faut savoir que ce bazar est très personnel et que la personne qui travaille à ce bureau est tout à fait en confiance. Le désordre est rassurant, il permet de trouver ses marques et d’avoir le sentiment de parfaitement contrôler une situation. Le fait que les personnes extérieures ne comprennent pas ce fouillis fait naître un sentiment de puissance qui donne des ailes. Il est donc primordial de ne pas toucher au bazar des autres !

Les personnes très créatives ont besoin de leur esprit pour travailler et celui-ci ne peut pas être pris par le rangement. Le laisser-aller qui engendre le désordre est aussi celui qui fera naître de belles idées. De plus, pour évoluer dans un bureau en désordre, il faut être malin ! Ce qui renforce une fois de plus la créativité.

Avoir un bureau en désordre est très commun chez les personnes les plus performantes. C’est normal ! Ces dernières préfèrent utiliser leur esprit et leur énergie pour travailler efficacement au lieu de perdre du temps à ranger ou classer. Les personnes qui travaillent dans le fouillis vont à l’essentiel et ne se soucient pas des détails.

Ces tendances sont prouvées scientifiquement par plusieurs études. Kathleen VOHS, par exemple, est une chercheuse en psychologie de l'université du Minnesota. Elle a prouvé que travailler dans une pièce en désordre permettait d'être plus créatif que lorsque l'on travaille dans une pièce parfaitement rangée.

Une équipe de chercheurs allemands a également travaillé sur cette thématique et a prouvé, via une étude récemment publiée dans le Journal of Consumer Research, que les personnes qui avaient un bureau en désordre avaient inconsciemment besoin d'être productives.

Il faut savoir analyser l’impact de ce beau bazar sur notre travail afin d’expliquer le phénomène à ses collègues et à ses supérieurs.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Première de cordée ?

23 Juillet 2019, 14:16pm

Publié par Bernardoc

Le mois dernier j'ai dû changer mon téléphone mobile car le contact ne se faisait plus avec la prise (et j'en ai testé plusieurs), donc impossible à recharger.

Je me rends donc à ma boutique locale Orange à St Médard en Jalles dont je n'avais, jusqu'à présent, qu'à me louer. Le téléphone équivalent à celui que je possédais coûtait largement plus de 200 €, mais la vendeuse me propose de changer de forfait : augmentation de 5 € par mois pendant deux ans et mobile à 1 €. Passer de 30 Go à 50 pour 5 € de plus, cela me paraissait acceptable.

Quelle ne fut pas ma surprise en recevant ma facture de constater que ce n'était pas une augmentation de 5, mais de 12 € qui m'était réclamée.

3900 : je négocie avec une employée qui visiblement n'était pas une des fonctionnaires qui restent encore dans l'entreprise, encore moins une militante de la Fapt ou de Sud-PTT. Néanmoins elle a consenti une remise de 5 € par mois pendant 12 mois (alors que je suis engagé pour 2 ans), ce qui ramène provisoirement l'augmentation à 7 €, soit tout de même 2 € par mois de plus qu'annoncé.

Je me pose des questions ; si des lecteurs pouvaient m'éclairer :

      • Y a-t-il une prime pour les vendeurs en fonction des abonnements qu'ils placent et donc le mensonge est-il encouragé et valorisé dans l'entreprise ?

      • J'avais cru lire quelque part que ces engagements dans le temps étaient devenus illégaux. L'avais-je rêvé ?

 

  • Je suis toujours un gros naïf (ou résistant) et j'ai toujours envie de me comporter comme usager et non comme client : décidément je suis bien ancré dans l'ancien monde.
  • Et ce n'est pas fini...

 

 

Voir les commentaires

1936 : les congés payés.

12 Juillet 2019, 13:20pm

Publié par Bernardoc

Voilà où nous en sommes 80 ans plus tard...

Article tiré de l'actu Radins.com du 12 juillet 2019

Une étude réalisée par une agence d’intérim digitale montre que les vacanciers ont de plus en plus de mal à couper avec leur vie professionnelle.

sont régulièrement perturbées par les téléphones portables. Appels, courriels, SMS : il est de plus en plus difficile de se couper complètement de sa vie professionnelle. De quoi énerver quelques fois ses proches. 

Les vacances sont souvent attendues avec impatience, mais savez-vous vraiment vous coupez de votre travail ? Selon une étude de Qapa, une agence d’intérim digitale, 67% des Français ne savent pas décrocher de leur travail pendant les vacances. 

Selon l’enquête, ce sont surtout les femmes qui ont du mal à se détacher de leur vie professionnelle (73%), alors que les hommes ne sont que 61%. La raison principale est la crainte de perdre son emploi pour 27% des sondés. Seules 29% des femmes déconnectent totalement des appareils numériques. 

Le smartphone est le principal outil responsable de ce phénomène, pour 93% des personnes interrogées, même si 78% d’entre-elles ne comptent pas répondre aux appels professionnels. Le lien avec le travail se pérennise surtout avec les courriels, où 63% des personnes prennent le temps d'y répondre. Le phénomène s’accentue d’année en année pour 87% d’entre eux.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Les révélations d’un technicien Linky

26 Juin 2019, 10:50am

Publié par Bernardoc

C'est un vieil article (Publié le Jeudi 04 Octobre 2018 : 11h54 sur planet.fr) mais restons toujours vigilants.

Pression, coups de téléphones incessants, quotas à respecter... Votre compteur Linky est probablement mal posé, compte tenu des consignes reçues par les techniciens qui l'ont installé. C'est ce qu'explique Thierry, électricien de 53 ans qui a été embauché en 2016 par Energy Dynamics, un prestataire privé, pour poser des compteurs Linky dans les foyers d’Aix-en-Provence. Au pure player Reporterre, il dit ne pas avoir eu de formation.

"Nous avons eu seulement de la théorie pendant un mois. Comment voulez-vous que les gens fassent bien leur boulot si on ne leur explique pas les différences entre les compteurs et toutes les installations électriques possibles ?"

Si certains tiennent la cadence, motivés par une prime de 2 euros brut pour chaque compteur posé qui s’ajoute à un salaire de 1 600 euros mensuel, Thierry, lui, n’a pas tenu plus d’un an. "J’en arrivais à un point où je posais un compteur, quoi qu’il arrive, allant même jusqu’à 18 ou 19. Que l’installation électrique soit mauvaise ou pas", explique un poseur anonyme à Reporterre.

Le quinquagénaire a été nommé référent au début de son embauche et avait sous sa houppe "des maçons, des informaticiens, ou encore des étudiants qui n’avaient jamais travaillé." Chargé de "contrôler le boulot de [s]es collègues", Thierry ne tient pas un mois à ce poste. "Ils savent parfaitement où on est et combien de temps l’intervention est censée nous prendre", raconte-t-il.

"Parfois les fils sortent de partout, ils sont abîmés, mais on doit toujours poser le Linky", déplore-t-il. Il poursuit qu'un jour, il envoie une photo montrant un compteur dont l'installation a été mal faite à ses supérieurs : "Je voulais leur montrer que c’était dangereux, mais j’avais toujours la même réponse : tu poses."

Et ce n'est pas fini...


 

Voir les commentaires

Radioactifs ?

25 Juin 2019, 09:51am

Publié par Bernardoc

Article tiré de L'actu radins.com du 24/6/19

Le fleuve majestueux aurait-il perdu de sa splendeur ? Des analyses menées par l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro) a mis au jour des résultats étonnants, notamment concernant le taux d’hydrogène radioactif dans la Loire, bien plus élevé qu’à la normale.

Une vingtaine de prélèvements ont été effectués dans la Loire, à hauteur de Saumur (Maine-et-Loire). Les résultats indiquent une concentration de tritium dans l’eau jusqu’à 310 becquerels par litre (Bq/L), en aval des cinq centrales nucléaires qui bordent le fleuve. En temps normal, le taux de tritium est compris entre 20 et 30 Bq/L.

« Ce sont les conséquences des rejets des centrales dans les cours d’eau », indique Guillaume ROUGIER, chargé d’étude au sein de son association agréée par l’Autorité de sûreté nucléaire, qui est en charge des centrales en France. Cependant, d’après l’association, peu de chance qu’il existe un risque sanitaire pour la population

Mais les risques sont difficiles à évaluer. « On peut quand même se poser la question de l’absorption de façon régulière d’une eau contaminée par du tritium », s’interroge l’Acro. L’eau de la Loire alimente les communes du Maine-et-Loire et de la Loire-Atlantique. L’Acro compte bien demander des comptes à l’exploitant des centrales nucléaires, à savoir EDF.

Mais par chez nous, en Gironde, on n'a pas quelque chose qui est sis à Braud & St Louis (la centrale du Blatais) ? Les mêmes mesures ont-elles été effectuées dans la Gironde ?

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Réserve écologique des Barails.

23 Juin 2019, 00:41am

Publié par Bernardoc

C'était la dernière sortie avant les vacances proposée par le comité de jumelage avec Kalambaka. Nous y étions venus vers Pâques mais les roses n'étaient pas encore écloses. Et hier, elles commençaient déjà sérieusement à se faner.

Nous avons fait à notre rythme de vieux une balade d'un peu plus de 9 km, arrivant sur place alors que le brouillard venait de se lever et nous avons pu déambuler avant qu'il ne fasse trop chaud.

Nous avons commencé par nous diriger vers le bois de Bordeaux (je me souviens des petits arbres à la fin des années '70 : ils ont bien poussé!). Ensuite nous avons arpenté les allées au milieu des jardins des villes jumelles ; ils manquent sérieusement d'entretien.

Avant d'atteindre la roseraie, nous sommes passés au dessus du torrent à l'endroit où il se jette dans le lac, mais nous ne sommes pas montés à sa « source ».

De joyeuses agapes ont réuni 21 personnes à L'Amarillys et je pense que c'est vraiment un endroit que nous pourrons faire découvrir à nos amis grecs.

Et ce n'est pas fini...

Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.
Réserve écologique des Barails.

Voir les commentaires

Le retour de l'obscurantisme.

28 Avril 2019, 11:48am

Publié par Bernardoc

D'après Sciences et avenir du 23 janvier 2019.

Parmi les 10 plus grandes menaces pesant sur la santé de l'humanité sont retrouvés la pollution, le Sida, la dengue, Ebola… Et l'hésitation face à la vaccination, selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

41% des Français estiment que les vaccins ne sont pas sûrs, alors que les autres pays enregistrent en moyenne 12% de sceptiques (17 % en Europe).

Un des plus grands risques pour la santé humaine en 2019, serait… le comportement de l'humain lui-même. "La réticence ou le refus de (se) vacciner en dépit de la disponibilité des vaccins menace d'inverser les progrès accomplis dans la lutte contre les maladies évitables par la vaccination", avertit l'OMS sur son site. La vaccination prévient actuellement 2 à 3 millions de décès par an. De ce fait, et au vu de son faible coût, la vaccination est l’un des moyens les plus rentables d’éviter la maladie. 1,5 million de décès pourraient également être évités si la couverture vaccinale mondiale s’améliorait. Ainsi, certains pays qui étaient sur le point d'éliminer la rougeole ont connu une recrudescence de la maladie en partie à cause de l'hésitation à vacciner. Résultat : au niveau mondial, une augmentation de 30% du nombre de cas a été constatée.

Autosatisfaction, méfiance et manque d'accessibilité : les 3 fondements de l'hésitation face à la vaccination

Selon des experts de l'OMS, 3 facteurs sont à l'origine de l'hésitation à se faire vacciner. D'abord, l'autosatisfaction : face à la rareté des pathologies contre lesquelles les vaccins permettent de se prémunir, les gens jugent que ce n'est plus utile. Deuxième facteur, le manque de confiance dans les institutions et leurs motivations lorsqu'elles incitent à la vaccination. Enfin, l'accessibilité des vaccins n'est pas toujours optimale selon les pays, et le processus de vaccination peut décourager.

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Bordeaux, terre de liberté ?

24 Avril 2019, 10:33am

Publié par Bernardoc

Publié le 3 avril 2019.

Texte de présentation de l’Observatoire

L’Observatoire Girondin des Libertés Publiques regroupe des collectifs, des ssociations, des syndicats et des personnes.

Il a pour finalité d’identifier et de combattre les lacunes, les déficiences, les imperfections de l’état des libertés publiques, ainsi que les régressions et les violations constatées de ces dernières dans le département.

Il se donne un devoir de vigilance qui s’exercera par :

l’observation

le témoignage

l’information, la sensibilisation

l’interpellation des personnes et des pouvoirs publics

Il est force de proposition au service des libertés publiques

Table des matières

1 Choix méthodologiques...............................................................................5

2 Une politique d’escalade de la violence.......................................................7

2.1 Manifestations des 1er et 8 Décembre 2018 à Bordeaux : Les faits.........8

2.2 L’absence de politique de communication pacificatrice ..........................12

2.3 Des sommations inexistantes, inaudibles ou artificielles.........................12

2.4 Une communication agressive................................................................14

2.5 Des dispositifs sources de tension..........................................................20

La mairie de Bordeaux : des barrages policiers pour protéger un palais fortifié................20

Les brigades anticriminalité (BAC) et autres forces non-spécialisées dans le maintien de l’ordre........................................................................................23

Le retour des Pelotons voltigeurs mobiles PVM)..........................................24

La pratique des nasses (ou kettling).............................................................24

3 La répression des manifestations lycéennes.............................................30

4 L’usage non-maîtrisé et dangereux des armes..........................................34

4.1. Liste des armes qui équipent la police et la gendarmerie pour le maintient de l’ordre.......................................................................................................34

4.2. Traumatismes psychologiques et physiques liés a l’usage des armes sur les personnes.. …........................................................................................34

4.3. Synthèse des blessures lors des manifestations des Gilets Jaunes. (témoignages)...............................................................................................40

Grenades GLI-F4 (sur 3 témoignages).........................................................40

LBD-40 (sur 26 témoignages):......................................................................41

Grenade, type non identifiée ( sur 1 témoignage) :.......................................41

Lacrymogènes ( sur 3 émoignages ) :...........................................................42

Arrestation ( 3 témoignages ) :......................................................................42

5 La répression judiciaire..............................................................................43

Sur les entraves à la liberté de manifester....................................................44

Sur les gardes à vue.....................................................................................44

Sur le traitement judiciaire des procédures à l’encontre des manifestant·es gilets jaunes..................................................................................................45

Sur les comparutions immédiates.................................................................45

Sur les convocations par officier de police judiciaire.....................................45

Sur les autres modalités de poursuites.........................................................46

Conclusions ..................................................................................................47

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>