Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

voyages

Heudicourt sous les côtes

17 Mai 2022, 16:18pm

Publié par Bernardoc

Heudicourt, situé dans la plaine de la Woevre, aux pieds des côtes de Meuse, est un petit village lorrain de 178 habitants, qui avant 1914, comptait de nombreuses vignes. Le raisin était acheminé vers la Champagne. Aujourd'hui les vignes ont été remplacées par des vergers de mirabelliers, arbres fruitiers qui couvrent les vergers de fleurs blanches en avril et de fruits d'or en août.

Avec la création du lac de Madine dans les années 1980, la région est devenue touristique.

La première spécialité gastronomique est la mirabelle, en fruit, en tarte et en eau de vie. Vous pourrez également déguster l'incontournable tourte lorraine et le soufflé glacé à la mirabelle.

Ce fut ma première balade de la matinée, pendant que les copains se réunissaient en bureau.

Et ce n'est pas fini...

 

Heudicourt sous les côtes
Heudicourt sous les côtesHeudicourt sous les côtesHeudicourt sous les côtes
Heudicourt sous les côtesHeudicourt sous les côtes

Voir les commentaires

Vers l'observatoire ornithologique

15 Mai 2022, 14:49pm

Publié par Bernardoc

Donc, première après-midi sous le beau soleil lorrain ; je décide de me promener le long du lac jusqu'à l'observatoire. le lac de Madine est un lac artificiel. Après la première guerre mondiale, une forêt avait été plantée pour régénérer le paysage dévasté. Puis, en 1960, Metz anticipa les besoins en eau à venir et décida de créer un réservoir de 400 hectares. Dix ans plus tard, le lac faisait 1 100 ha et les abords avaient été emménagés pour différents modes d'hébergement et d'activités sportives. pendant notre séjour, il y avait déjà un certain nombre de camping-cars venant d'Allemagne, de Belgique, du Luxembourg, des Pays-bas : c'est vous dire si le site est attractif. Voici quelques photos de cette première balade, agrémentée par des panneaux pédagogiques aidant à apprécier le paysage et ses habitants.

Et ce n'est pas fini...

Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique
Vers l'observatoire ornithologique

Voir les commentaires

En passant par la Lorraine...

13 Mai 2022, 18:04pm

Publié par Bernardoc

Je rentre de quatre jours dans le « Grand est ». Le temps était magnifique. A l'origine, la réunion à laquelle je participais aurait dû se tenir en novembre dernier, mais elle avait été annulée deux jours avant, le centre qui devait nous accueillir ayant été fermé par le préfet pour cause de grippe aviaire. Je crois que personne parmi les camarades retraités de la CGT-Educ'action n'a regretté ce changement de date.

Lundi matin, donc je prends le TGV direct Bordeaux-Strasbourg. Expérience intéressante : il passe par plusieurs nœuds ferroviaires importants (Poitiers, St Pierre des Corps, Massy), si bien que les voyageurs se renouvellent sans cesse et que le train est toujours plein. Ma gare de destination était « Meuse-TGV », une gare sans personnel visible (apparemment il fallait sonner pour espérer voir quelqu'un) et qui se dresse au milieu de nulle part comme un certain nombre de ces gares TGV (comme celle d'Avignon).

De là il fallait presque une heure de voiture le long de la Voie sacrée, reconnaissable aux mini-casques de poilus qui surmontent les bornes kilométriques.

Mais la découverte du site, lundi après-midi et mardi matin (avant le début de notre conférence nationale) valait vraiment le coup. J'essaierai de mettre un album en ligne dans les jours à venir.

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Cousseau

8 Mai 2022, 17:50pm

Publié par Bernardoc

Vendredi dernier, le comité de jumelage avec Kalambaka proposait une sortie à l'étang du Cousseau, du côté de Lacanau. Le temps était superbe, les 8 km ont semblé longs à certains, mais le repas à La bicyclette jaune nous a tous revigoré, et le plaisir de se retrouver ensemble après ces longs mois de pandémie avait encouragé les adhérents à venir directement au repas.

Le prochain rendez-vous sera pour une conférence à La Sablière, mais en attendant, quelques images de cette balade.

Et ce n'est pas fini....

Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau
Cousseau

Voir les commentaires

Toutes les bonnes choses ont une fin.

12 Avril 2022, 09:45am

Publié par Bernardoc

De nombreuses visites étaient prévues dans le centre historique de La Valette pour cette dernière matinée. Or le parti travailliste (Partit Laburista) venait de remporter triomphalement, et pour la troisième fois, une victoire écrasante aux élections générales la veille. Le lundi était le jour de l'investiture et la liesse n'avait rien à envier à celle de la Bastille le 10 mai 1981. Et pourtant, il n'y a eu QUE 85% de votants dans un pays où le taux de participation peut atteindre 96,3%. Donc la foule et des barrières nous ont empêché de faire toutes les visites qui étaient prévues.

Nous nous sommes donc contentés de la découverte de la Casa Rocca Piccola, demeure patricienne du XVI° siècle , qui donne un aperçu des traditions aristocratiques locales. Elle fait également chambre d'hôtes et c'est dans le jardin, avant de descendre dans l'abri contre les bombardements que nous avons remis son cadeau à Lydia, notre guide. C'est moi qui ai fait le discours et les collègues ont apprécié.

Ensuite, nous avons visité le Théâtre Manoel (théâtre national) construit en hémicycle au XVIII° siècle, bombardé puis reconstruit à l'identique.

Enfin, nous sommes redescendus vers la Sacra Infermeria , et avons pris un cappuccino avant de rejoindre l'aéroport.

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer mon assiette du petit-déjeuner, riche rappel d'il y a presque soixante ans lors de ma première visite à Londres.

Juste après notre départ devait arriver le pape, qui aura provoqué, je n'en doute pas, autant de liesse populaire que le parti travailliste, car d'après ce que j'ai pu en voir, du point de vue religieux, Malte en est à peu près dans le même état où se trouvait l'Irlande il y a une quarantaine d'années.

Et ce n'est pas fini...

Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.
Toutes les bonnes choses ont une fin.

Voir les commentaires

Patience !

11 Avril 2022, 18:05pm

Publié par Bernardoc

Trop de photos à télécharger ; pas le temps. A demain.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Ir-Rabat.

10 Avril 2022, 12:03pm

Publié par Bernardoc

C'est le nom original de la capitale gozitaine, remplacé par Victoria en 1897 pour fêter les 60 ans de la reine d'Angleterre. C'est là que nous avons déjeuné sur la place St George, en face de l'église du même nom. Deux Beef Olive accompagnés de deux Cisk, la bière locale nous ont donné les forces pour monter à l'assaut (pacifiquement!) de la citadelle d'où nous pouvons contempler pratiquement la totalité de l'île.

  Mais avant d'arriver à Victoria, nous avons fait une halte dans une coopérative d'artisans, en face d'un magnifique lavoir, étape obligatoire de chaque visite guidée. Mais il y avait de belles choses à voir, à manger et à boire !

Pour cela nous traversons la place de l'indépendance, sur laquelle se trouve le siège local du parti travailliste. C'est un jour d'élections générales et , contrairement à ce qu'il se passe en France, il y a beaucoup d'activités de propagande politique.

La citadelle existait depuis le Moyen-âge, les chevaliers l'ayant simplement consolidée : elle abritait la population qui s'y réfugiait pour échapper aux raids des corsaires, tel Dragut, émule turc de Barberousse, qui, en 1551, réduisit en esclavage la totalité des 5 000 Gozitains. La citadelle fut en grande partie détruite durant le tremblement de terre de 1693.

Retour à l'hôtel pour notre dernière nuit, après une traversée plus calme que le matin.

Et ce n'est pas fini...

 

 

Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.
Ir-Rabat.

Voir les commentaires

Gozo.

9 Avril 2022, 16:01pm

Publié par Bernardoc

8 km au nord de Malte, Gozo est la deuxième des îles de l'archipel maltais. Mesurant 15 km x 7, elle totalise une surface de 67 km². On prétend que Gozo est la Calypso, où Ulysse fut retenu par les sirènes. Très fertile, Gozo est le potager de l'archipel, et les principes écologiques y sont fort respectés.

Pour y aller , nous avons pris le ferry entre Ċirkewwa et Mġarr, sans notre car : un autre nous prendrait en charge de l'autre côté. Une vingtaine de minutes très venteuses plus tard, après avoir longé l'Île de Comino, nous débarquons et filons vers les temples de Ggantija, où nous pénétrons après un passage par le centre d'interprétation des sites néolithiques. Dommage que le site soit défiguré par de nombreux échafaudages, mais c'est sans doute le seul moyen d'aider ces constructions à résister aux ravages du temps.

 Avant, nous avons profité du baroque dans l'église ND des Victoires.

De là nous partons vers le cap Dwejra et ses rochers battus par les vents et recouverts de sel. Il est dominé par une petite chapelle (Ste Anne, photo de groupe) d'où l'on peut apercevoir la mer intérieure, un lagon relié à la mer par un tunnel naturel de 80 mètres.

Pour terminer la matinée, nous nous dirigeons vers le sanctuaire de Ta'Pinu à Gharb, où une jeune paysanne avait entendu des voix...d'où la construction d'une basilique.

Et ce n'est pas fini...

 

Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.
Gozo.

Voir les commentaires

Les trois cités.

8 Avril 2022, 19:57pm

Publié par Bernardoc

Habitées depuis plus de 3 000 ans, c'est le lieu où s'étaient installés les chevaliers de l'ordre de St Jean. On y trouve donc des bâtiments civils, religieux et militaires. Ces trois cités sont Birgu, Isla et Bormla, mais on les appelle également Cottonera du nom du Grand Maître Cottoner qui fit construire les fortifications en 1670.

Durant des siècles elles furent le centre de l'activité navale de l'île et une véritable plaque tournante pour le commerce des esclaves ; leurs chantiers navals employaient 15 000 ouvriers. Il en existe toujours.

Nous découvrirons les trois cités d'abord depuis la rive opposée, c'est à dire depuis le balcon-promontoire des Upper Barrakka gardens. Puis, une autre fois, nous serons au cœur même des Trois cités d'où nous pourrons voir Floriana et le Valetta waterfront.

Ca donne envie d'y retourner.

Et ce n'est pas fini...

Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.
Les trois cités.

Voir les commentaires

Rabat.

7 Avril 2022, 17:47pm

Publié par Bernardoc

Si, si, nous sommes toujours à Malte, et nous arrivons dans cette ville en traversant les fossés qui entourent Mdina. Comme c'est l'heure, nous commençons par déjeuner, encore une fois avec un menu typique.

Rabat est considérée comme la cité des premiers chrétiens. Un des sites remarquables est la grotte de St Paul, où celui-ci aurait été détenu puis aurait prêché et converti le gouverneur romain Publius. Le conditionnel est de mise, car si nombre d'endroits, églises, rues, plages,...portent le nom de St Paul, son naufrage n'est pas totalement avéré. Cette grotte a notamment été visitée par deux papes : Jean-Paul II et Benoît XVI. Juste après notre visite, c'est le pape actuel qui venait à Malte ; aura-t-il fait le même pélerinage ? Il était de coutume d'arracher quelques bribes de rocher (l'équivalent de l'eau de Lourdes), mais c'est maintenant interdit. C'est sans doute à cause de cette légende que plusieurs ordres religieux ont implanté des couvents dans cette ville qui est le siège de la nonciature.

Après cette visite nous avons repris la Triq San Pawl, la rue principale et commerçante, pour rejoindre notre car, sans oublier de remarquer la « Casa Bernard », hôtel particulier du XVI° siècle.

Et ce n'est pas fini...

Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.
Rabat.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>