Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Hommage.

16 Février 2016, 22:55pm

Publié par Bernardoc

Il y a 72 ans : Pont Lasveyras.

Toujours beaucoup de monde. Longue journée ; reportage avec photos demain.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Archives en sous-sol.

15 Février 2016, 20:08pm

Publié par Bernardoc

Eh oui, aujourd’hui c’était manutention. Il y a beaucoup d’archives classées au sous-sol de la Bourse du travail, mais il y a aussi beaucoup de vrac. Donc, afin de pouvoir travailler au tri dans nos locaux du second étage, il faut d’abord remonter ce qui est utilisable, car tous les camarades ne savent pas exactement quoi conserver. Nous avons donc éliminé pas mal de documents, notamment les nationaux qui sont conservés ailleurs, ce qui a contribué à largement alléger le poids des documents transportés et qui a permis de faire de la place par le vide. Mais, pour notre histoire sociale, il vaut mieux qu’il y en ait trop que pas assez.

Pour ceux qui se posent des questions sur le type de document à conserver, vous pouvez toujours vous référer à la revue n° 111 d’ Aperçus, publiée en 2013 par l’Institut d’Histoire Sociale de la CGT Aquitaine, intitulée : Archiver, pour l’avenir, en vente auprès de l’Institut pour la modique somme de 7 €.

Quelques photos pour montrer notre lieu de travail de ce matin sous le lien :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6251596181912771793?authkey=CPOWzpig2ZbgZg

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Etat d’urgence (encore).

14 Février 2016, 11:54am

Publié par Bernardoc

Je laisse la plume à mes camarades ligueurs de Lannemezan, pour un communiqué qui sera sûrement considéré par certain comme poujadiste puisque qu’il émet une opinion critique par rapport à ce qui nous entoure.

Ce mercredi 10 février 4 personnes militantes de la section LDH de
Lannemezan distribuent un tract pour protester contre l'état d'urgence sur un trottoir de la ville de Lannemezan
.

Nous ne bloquons pas la circulation, nous dialoguons avec les passants et tout à coup une voiture de gendarmerie se gare à nos côtés.
Les agents descendent et nous demandent notre identité en nous
"expliquant" que nous sommes en état d'urgence", que les réunions de plus de 3 personnes sont interdites dans la rue et que nous pouvons être conduits à la gendarmerie; et gardés pendant 4 heures pour
vérification d'identité......Intimidation? Abus de pouvoi
r??

Ces faits démontrent et confirment la dangerosité de l'état
d'urgence à l'encontre des droits fondamentaux définis dans la
Constitution et sont contraires à la déclaration des droits de l'Homme et
du citoyen de 1789 et à la Déclaration Universelle de 1948.C'était
justement le sujet du tract distribu
é !!!

Merci qui ? Merci Monsieur le président, merci Monsieur le premier ministre.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

FRUIT.

13 Février 2016, 15:12pm

Publié par Bernardoc

Acronyme de : Fête de la Résistance, de l'Utopie, de l'Insoumission et de la Ténacité".

C’était hier soir, au Centre d'Animation Argonne St Genès pour fêter cette victoire qui est une première sur le plan national.

Mais de quelle victoire s’agissait-il ? Celle de Bernard COADOU face à l'ordre des médecins de Gironde qui a battu en retraite... L'arrêt (transitoire ? ) des poursuites à l'encontre de Bernard a été acté par le Juge du Tribunal d'Instance, le 27 janvier 2016 à Bordeaux.

Il faut dire que notre ami a bénéficié d’un soutien de grande ampleur, comme pouvait en témoigner la diversité des militants présents hier soir : PCF, PS, EELV, PG, Ensemble, NPA, anars, syndicalistes, citoyens non encartés, curé retraité, hommes, femmes,…Quelques « jeunes » autour de la quarantaine réconfortaient par leur présence les cheveux blancs qui étaient largement majoritaires (mais pour défendre un retraité, cela peut se comprendre aussi).

Plusieurs prises de parole venaient compléter la citation de Romain ROLLAND qui était répétée à l’envi sur les murs du centre : "Quand l'Ordre est injustice, le Désordre est déjà un commencement de justice !"

Il y avait abondamment à boire et à manger, mais comme il s’agissait d’une réunion militante, des perspectives intéressantes furent dévoilées, notamment un MIOP (Mouvement médical d'Insoumission Ordinale Partielle) lancé le 5 février par 102 médecins initiateurs...Vous pouvez en parler autour de vous à votre médecin, par exemple. Si vous êtes médecin vous- même...le MIOP vous tend ses bras.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

A la soupe !

12 Février 2016, 11:13am

Publié par Bernardoc

Gouvernement remanié avec un article élogieux dans La Dépêche du Midi, le seul si j’en crois la revue de presse, mais il faut dire que ce journal appartient à un ministre nouvellement nommé, Jean-Michel BAYLET, président du PRG. Certains journalistes ont cru bon d’ironiser sur son score aux primaires socialistes, tout en se gardant bien de rappeler le résultat minable de notre actuel premier ministre qui a bien fait son chemin depuis en recrutant un gouvernement de godillots en appliquant les méthodes sarkozystes de débauchage. JMB va-t-il pouvoir faire avancer son combat pour la dépénalisation du cannabis, un de ses chevaux de bataille ? J’ai comme des doutes.

Le bruit courait depuis quelque temps de l’arrivée de pseudo écolos (ceux de droite) au gouvernement, mais je pense que beaucoup de verts sincères n’auraient pas pensé que celle qu’ils avaient portée à leur tête les abandonnerait ainsi pour l’appât d’un maroquin. Un absent peut-être, Jean-Luc BENHAMIAS, ancien vert passé au Modem, avant de le quitter pour créer un micro parti de soutien à Hollande : est-ce sa boucle d’oreille qui était rédhibitoire ?

Je n’attends plus rien de ce gouvernement comme de tous ceux qui se prétendent encore « frondeurs » - mais il faut dire qu’il y en a de moins en moins.

Une bonne nouvelle cependant : la fin de fonction de Fleur PELLERIN, qui aura maintenant le temps de lire et de se cultiver (pour un retour au même poste dans un gouvernement de droite officielle ?). On peut s’attendre à tout dans le milieu politicien, qui décidément m’attire de moins en moins : un engagement et tout ça pour ça ! Mieux vaut cultiver son jardin.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Vive la V° ?

11 Février 2016, 12:12pm

Publié par Bernardoc

Il me semble que c’est de Gaulle qui avait dit que l’élection présidentielle était un rendez-vous individuel entre un homme et le peuple français, en dehors de tout parti.

Je n’ai pas regardé TF1 hier soir (comment dire ? Des difficultés à regarder cet écran…), donc je n’ai pas vu Jean-Luc MELENCHON annoncer sa candidature. D’après ce que j’en ai entendu, il a chaussé les bottes du fondateur de la V°, déclarant sa candidature à la prochaine élection hors de tout parti, entamant un dialogue direct avec nos concitoyens.

La démarche m’étonne un peu, même si on pouvait s’y attendre avec les tergiversations entre les partis de la gauche et le PS. Quand même, ce n’est pas vraiment ce que j’attendais de la part du fondateur du Parti de Gauche, de l’initiateur du Front de Gauche, du mouvement pour la 6ème République. Mais il faut bien dire que ces trois entités sont bien loin du succès escompté.

La France n’a pas subi le fascisme, donc, contrairement à nos voisins du sud, Grèce, Espagne et Portugal, une solution de gauche n’apparaît pas encore comme une possibilité. Quoique, quand on voit la dérive de Syriza…

Donc, pour le moment, j’observe, et je ne me sens pas obligé par mon appartenance partisane, puisque je n’ai pas été consulté. J’attends de voir les différents candidats avant de (peut-être) m’engager. Mais cependant, malgré ces erreurs dans la forme, et sous réserve de l’apparition d’un inconnu charismatique d’ici l’an prochain, JLM a beaucoup de chances, une fois de plus, d’apparaître comme celui proposant des solutions avec lesquelles je me sentirai le plus proche.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Au bon accueil.

10 Février 2016, 22:51pm

Publié par Bernardoc

Pas le temps de bloguer ce soir, je suis dans la confection du dossier pour accueillir une famille tri-générationnelle de réfugiés chrétiens d'Irak au mois de mai.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Violents, les ouvriers ?

9 Février 2016, 14:14pm

Publié par Bernardoc

Des Goodyears séquestrent leur patron, des salariés d’Air France arrachent la chemise de leur DRH, ceux de Ford montent sur une voiture exposée au Salon de l’Auto...

Résultats, ils luttaient pour défendre leurs emplois et se retrouvent licenciés, convoqués par la police et même condamnés par la justice à de la prison ferme!

Mais de quel côté est la violence ?

Chaque jour, plus d’une personne se suicide à cause de son travail, comme à France Télécom ou à la Poste. Ce fut le cas d’un facteur girondin à Lesparre-Médoc fin septembre 2015. Ce sont aussi les accidents du travail qui, tous les jours en France, tuent au moins un(e) salarié(e) et en blessent 1693 autres. Depuis longtemps nous assistons à une dégradation générale des conditions de travail, tous secteurs confondus, accélérée par les nouvelles méthodes de management, la précarité et la peur de tomber dans le chômage.

Lorsque des travailleurs tentent de faire entendre leur voix avec l’énergie du désespoir, la seule réponse est la répression.

A l’heure où le code du travail et les droits et les protections des salariés sont attaqués, quelles sont nos manières de résister ?

Pour ne pas céder à la fatalité, l’Université Populaire de Bor­deaux, en partenariat avec la CGT33, organise une rencontre avec Xavier MATHIEU (ex-ouvrier Continental et acteur) et François RUFFIN (journaliste et réalisateur de Merci Patron !), ainsi que Lau­rent MELITO et Dominique PINSOLLE, ce samedi 13 février à 17h à la Bourse du travail.

Entrée prix libre.

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Bordeaux fête le chocolat.

8 Février 2016, 09:08am

Publié par Bernardoc

Pendant trois jours, c’est au jardin botanique que les gourmands avaient rendez-vous pour se régaler de chocolat.

C’était la quatrième édition, qui avait pour thème : la vigne, le raisin et le vin. Serge LEBLANC, le président de la Fédération Autonome des Métiers Gourmands m’avait prévenu : il y aurait la queue…Et il savait de quoi il parlait ! Mais grâce à notre invitation, nous sommes passés directement à la caisse pour nous faire délivrer nos billets.

La visite commençait par la salle où étaient exposés les lauréats du concours national de sculptures en chocolat de la Ville de Bordeaux. Une pure merveille : les photos vont pouvoir en témoigner. Ensuite, nous devions cheminer le long des serres du jardin parsemées de panneaux retraçant tout ce qu’il était important de connaître concernant le cacao. Puis nous traversions une allée regroupant tous les maîtres chocolatiers au travail, qui nous offraient généreusement de goûter leurs fabrications dans l’espoir que nous soyons conquis et que nous en achetions quelques échantillons. Nous avons pu goûter des spécimens du Ghana, qui avait perdu sa première place de producteur mondial au profit du Brésil lorsque nous y vivions, et où l’on avait beaucoup de mal à trouver une mini tablette de chocolat.

La journée se terminait par un cocktail au cours duquel allaient être remises les récompenses, mais nous n’y sommes point restés.

Les photos sous le lien :

https://plus.google.com/photos/112734244000396611033/albums/6248670472043024129?authkey=CISouabs6dup3QE

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires

Correspondances amoureuses.

7 Février 2016, 13:28pm

Publié par Bernardoc

Correspondances amoureuses.

Deux grands écrivains français du XIX° siècle, Gustave FLAUBERT et Honoré de BALZAC, ont entretenu une courte ou très longue habitude épistolaire avec des femmes attirées par leur talent et leur personnalité.

C’est ce que Marie-Hélène SAINTON nous a fait découvrir hier à la bibliothèque du grand Parc.

Sa conférence commença par la présentation de la correspondance entre Balzac et Eve HANSKA, qu’elle intitulait : « Un fiancé très patient ». Et effectivement, « l’étrangère » qui contacta l’écrivain de façon anonyme dut attendre plusieurs dizaines d’années, y compris plusieurs années après son veuvage, avant d’épouser l’élu de son cœur pour un mariage qui ne dura que quelques mois avant que la mort ne terrasse Honoré.

La deuxième partie, intitulée « L’ermite amoureux ? » concernait les échanges entre Flaubert et Louise COLET, une poétesse beaucoup plus connue que l’écrivain à l’époque. Ce n’était pas du tout la même configuration que pour le premier couple qui n’attendait qu’une chose pouvoir être ensemble. Flaubert, lui, mettait beaucoup plus de distance avec son amoureuse et leur liaison, orageuse, fut beaucoup plus courte. Même si Flaubert fut très affecté par la mort de Louise, plusieurs années après leur rupture.

Avec ses talents de conteuse, Marie-Hélène nous retraça avec humour et gourmandise ces aventures amoureuses, inspirées par ou inspirant les œuvres des écrivains.

Les applaudissements furent nourris à la fin de la « performance » (pardon pour l’anglicisme) et chacun se demandait « A quand la prochaine, et sur qui ? ».

Et ce n’est pas fini…

Voir les commentaires