Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Bernard SARLANDIE

Deux autres indices

7 Juin 2017, 22:56pm

Publié par Bernardoc

Il s'agit de deux endroits différents, les mêmes qu'hier : un en Gironde, un en Dordogne.

C'est un artifice car je n'ai pas le temps de rédiger.

Et ce n'est pas fini...

Deux autres indicesDeux autres indices

Voir les commentaires

Pour attiser votre curiosité

6 Juin 2017, 22:45pm

Publié par Bernardoc

Alors, c'est quoi ? C'est où ?

Et ce n'est pas fini...

Pour attiser votre curiosité

Voir les commentaires

Journée détente

5 Juin 2017, 23:09pm

Publié par Bernardoc

Saint Emilion et Montaigne avec un groupe de congressistes, mais trop fatigué pour rédiger l'article ce soir. @+

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

On respire.

4 Juin 2017, 18:49pm

Publié par Bernardoc

Nos trois demi-journées de travail sont terminées. Demain et après-demain les congressistes disponibles partiront à la découverte de notre département. Pour le moment tout s'est bien passé, à ce qu'on m'a dit, car à part mon discours d'ouverture je n'ai pas beaucoup participé. Je vous l'offre donc sous le lien :

 

http://amopa-gironde.over-blog.com/2017/06/

 

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Quelques exemples raisonnables.

3 Juin 2017, 06:32am

Publié par Bernardoc

6ème circonscription de Seine maritime : candidat PCF soutenu par FI.

18ème circonscription de Paris : candidate citoyenne soutenue par EELV, PCF et Ensemble !

5ème circonscription du Calvados : candidate citoyenne soutenue par EELV, PCF, FI et PS (!!!).

11ème circonscription de Seine-St-Denis : candidate Ensemble ! soutenue par PCF et FI.

2ème circonscription du Puy de Dôme : candidat FI soutenu par le PCF.

 

Pourquoi ce qui a été possible dans certaines circonscriptions (et il y en a d'autres!) ne l'a-t-il pas été dans la 6ème de Gironde ? La volonté de perdre l'a hélas emporté. Eh bien tant pis, vous aurez le titulaire de Macron et les retraités verront leur retraite diminuée. Qui doit dire merci à qui ?

Et ce n'est pas fini...

 

Voir les commentaires

Ce n'est pas moi qui le dis.

2 Juin 2017, 04:25am

Publié par Bernardoc

Deux extraits d'articles de Les Échos d'avant-hier. Comme vous le savez, Les Échos n'est pas spécialement un journal de gauche. Mais on peut considérer ceci comme un aperçu du bilan des cinq dernières années.

Les inégalités dans le monde du travail ne se résorbent pas

Le deuxième rapport de l'Observatoire des inégalités brosse un tableau qui « ne pousse pas à l'optimisme » .Il pointe un marché de l'emploi toujours coupé en deux entre les plus diplômés et les autres.

Conditions de travail : la situation s'aggrave

Travail à la chaîne, pollution, bruit, absence d'autonomie, dimanche, nuit : le rapport résonne avec les débats autour du compte pénibilité. Les salariés sont mieux protégés, mais la part de ceux qui subissent des contraintes liées au rythme de travail ne diminue pas : 31,6 % en 2005, 35,2 % en 2013. De ce point de vue, ce sont les employés de commerce et de services et les ouvriers qualifiés qui ont payé le plus lourd tribut. Un salarié sur cinq ne connaît pas ses horaires de travail un mois à l'avance.

La part de ceux qui subissent des contraintes physiques a aussi progressé, même si c'est dans une moindre mesure. « Une partie des tensions sociales sont nées du décalage entre la vision idéalisée du monde du travail dans laquelle vit toute une partie de la population très 21 protégée et l'univers professionnel des classes populaires, à son service », pointe l'Observatoire.

 

Les dépenses sociales des départements ralentissent

Le RSA a enregistré 73.000 bénéficiaires en moins l'an dernier.Les coûts des prestations aux personnes âgées et aux handicapés progressent moins vite.

Rappelons aussi qu'il y a un grand nombre de bénéficiaires potentiels qui ne font pas la demande.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

J – 2.

1 Juin 2017, 10:26am

Publié par Bernardoc

Ça y est, on y est ! Deux ans de boulot de toute une vaillante équipe pour accueillir dès demain nos 300 congressistes, avant les journées de travail de la fin de semaine et les excursions de lundi et mardi.

Les discours sont polis, la charte du jumelage avec nos partenaires autrichiens est imprimée, les cadeaux sont prêts : nous avons fait tout ce qu'il fallait SANS AUCUNE SUBVENTION pour que nos visiteurs venant des départements métropolitains ou ultramarins, ainsi que de quatorze pays européens gardent une bonne impression de leur séjour girondin. Au dernier congrès étaient venus une collègue de Séoul ainsi que les habituels Québécois qui ne se sont pas inscrits cette année. Il faut dire que c'est cher de participer à un congrès et c'est la raison pour laquelle nous inaugurons le cycle des congrès non plus annuels mais bisannuels.

Il reste encore de la manutention à faire demain avant d'endosser costume et cravate pour accueillir dignement tous ceux qui viennent nous visiter.

Mais qu'est-ce que nous serons contents mercredi de pouvoir souffler un peu, en espérant qu'il n'y aura pas trop de déçus (à part par le temps peut-être?)

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Encore une fois, on nous prend pour des cons.

31 Mai 2017, 10:22am

Publié par Bernardoc

Titre de lemonde.fr :

« A travers sa défense, Richard FERRAND confirme toutes les informations du « Monde »

Mais de qui se moque-t-on ? Quand cela va-t-il cesser ?

Ce matin j'ai entendu le ministre ci-dessus à la radio, j'avais l'impression d'entendre Fillon : les arguments étaient les mêmes, l'obstination semblable, et la sensation d'être au-dessus de la justice.

Le premier ministre avait déclaré la semaine dernière que les élections seraient « le juge de paix » ; il a du se faire remonter les bretelles par son président de patron, puisque le ton a changé et le soutien est devenu plus ferme. Un peu comme lorsque, lors du quinquennat précédent, l'ensemble du gouvernement socialiste (le parti de Monsieur Ferrand à l'époque) défendait mordicus l'honnêteté de Cahuzac.

Alors l'élection juge de paix ? Chiche ! Et que Ferrand retourne à ses juteuses affaires.

Je n'ai aucune appétence pour les macroniens, mais ce matin un auditeur, fervent défenseur du président de la République, a appelé pour enjoindre Ferrand de démissionner afin que Macron ne soit pas plombé dès le départ par des gens qui s'accrochent malgré tout. Je ne peux que souscrire à cette demande, même si l'objectif que je poursuis est complètement opposé.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Deux titres dans L'Humanité d'hier.

30 Mai 2017, 00:02am

Publié par Bernardoc

Une équipe de choc pour démanteler le Code du travail

L'économiste Marc FERRACCI et l'ex de FO Stéphane LARDY ont rejoint l'équipe de Muriel PENICAUD,dirigée par l'ancien du Medef Antoine FOUCHER.

 

APRÈS LA COMPOSITION DU NOUVEAU GOUVERNEMENT

L'égalité hommes-femmes fait-elle marche arrière ?

« L'égalité hommes-femmes sera une cause nationale », a indiqué le candidat Emmanuel MACRON le 2 mars dernier.

Rappel des faits : alors que le candidat Macron avait promis un grand ministère, la mise en place d'un secrétariat d'état a été dénoncée par les associations engagées pour les droits des femmes.

 

J'dis ça, j'dis rien.

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires

Dernière ligne droite.

29 Mai 2017, 23:19pm

Publié par Bernardoc

Le congrès approche : pas le temps de bloguer : trop peu de temps passé à la maison...

Et ce n'est pas fini...

Voir les commentaires